Cet article date de plus de huit ans.

Atterrissage d'urgence d'un Boeing 787 au Japon, après un nouvel incident

Les passagers ont été évacués après qu'un message a signalé la présence de fumée à bord. C'est le septième incident en dix jours pour le constructeur. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les passagers d'un Boeing 787 Dreamliner sont évacués, le 16 janvier 2013 à Takamatsu (Japon), après un atterrissage d'urgence dû à un incident. (KYODO / REUTERS)

La série noire continue pour Boeing. Un 787 Dreamliner de la compagnie japonaise All Nippon Airways (ANA) a effectué un atterrissage d'urgence, mercredi 16 janvier dans le sud du Japon, après la détection de fumée à bord. Plusieurs personnes ont été légèrement blessées lors de l'évacuation par les toboggans à l'aéroport de Takamatsu, dont le Guardian (lien en anglais) poste des images.

Que s'est-il passé ? 

L'appareil assurait un vol intérieur entre Ube (ouest) et Tokyo, avec 129 passagers et huit membres d'équipage, lorsque "le commandant de bord a reçu un message d'erreur provenant d'une batterie". Le message a signalé la présence de fumée au niveau d'un compartiment contenant une batterie à l'origine du problème.

Une porte-parole d'ANA a indiqué que la compagnie était "en train d'enquêter sur ce qui s'est exactement produit". L'administration de l'aviation civile japonaise a également dépêché une équipe d'enquêteurs sur place pour des vérifications de sécurité. 

Comment le Japon réagit-il ? 

Le ministre japonais des Transports, Akihiro Ota, s'est montré très préoccupé, craignant que ce "sérieux incident" ne puisse déboucher à terme sur un "grave accident".

Le Japon prend très au sérieux cette avarie car elle intervient après six autres incidents en dix jours sur les Dreamliner. Par précaution, la compagnie ANA a décidé dans la foulée de clouer au sol ses 17 Dreamliner, suivie peu après par Japan Airlines (JAL), qui en exploite sept. 

Et ailleurs ?

Ce nouvel incident est extrêmement dommageable pour la réputation du Dreamliner, qui a subi une série de pannes, de fuites ou de départs de feu depuis le 7 janvier. Peu après l'atterrissage d'urgence de mercredi, les autorités du transport aérien en Inde ont annoncé qu'elles allaient procéder à un contrôle de sécurité des 27 Boeing Dreamliner acquis par Air India. 

De son côté, l'Agence fédérale américaine de l'aviation (FAA) a indiqué qu'elle allait intégrer ce nouvel incident à son évaluation globale sur le Boeing 787 Dreamliner.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.