Attentats au Sri Lanka : un Français parmi les victimes

Le Sri Lanka est en état d'urgence après la série d'explosions dans des hôtels et des églises, dimanche 21 avril. Une vague d'attaques qui a fait près de 300 morts et plus de 500 blessés.

France 3

Depuis dimanche 21 avril, les habitants de Colombo (Sri Lanka) vivent au rythme des alertes et des opérations de police. 87 détonateurs ont été découverts dans une gare. Perquisitions et arrestations se multiplient. 24 personnes ont déjà été interpellées. Les attentats n'ont pas encore été revendiqués, mais le gouvernement les attribue à un mouvement islamique local, le National Thowheeth Jama'ath (NTJ). Ce mouvement avait fait l'objet d'une alerte il y a quelques jours, dans une note des services de police, sans que les autorités n'en tiennent compte.

L'état d'urgence décrété

Des attaques commises dans des hôtels et des églises. Le bilan des attentats s'élève à 290 morts. Parmi eux : 31 étrangers, dont un Français. On compte aussi 500 blessés. Lundi soir, les rues de la capitale, Colombo, étaient désertes. Le gouvernement a décrété l'état d'urgence et un couvre-feu nocturne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats se trouvent sur les lieux d\'un attentat, le 21 avril 2019 à Colombo (Sri Lanka).
Des soldats se trouvent sur les lieux d'un attentat, le 21 avril 2019 à Colombo (Sri Lanka). (ISHARA S. KODIKARA / AFP)