Attentats au Sri Lanka : le dernier bilan fait état de 310 morts

Mardi 23 avril, le Sri Lanka a observé trois minutes de silence en hommage aux 310 victimes décédées dans des attentats perpétrés deux jours plus tôt. La population enterre ses morts et craint de nouvelles attaques.

FRANCE 3

Après les attentats perpétrés dimanche 21 avril dans des lieux de culte et hôtels, l'enquête avance au Sri Lanka. Sur des images de vidéosurveillance, un homme équipé d'un sac à dos a pu être filmé au milieu des fidèles venus célébrer Pâques. Il s'agit probablement d'un des kamikazes responsables de la série d'attaques. Deux jours après le drame qui a causé la mort de 310 personnes, le pays tout entier a observé trois minutes de silence à l'heure où la première bombe a explosé.

Une quarantaine de personnes arrêtées

Les familles commencent à enterrer leurs proches et dans la capitale Colombo, les cercueils sont posés à même le sol, avant d'être recouverts de terre. Du côté de Negombo, ville également touchée, une messe a été célébrée en mémoire des victimes. Le Sri Lanka poursuit sa traque pour retrouver les responsables de ces attaques. La police a déjà interpellé une quarantaine de personnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des proches portent le cercueil d\'une victime autour de l\'église San Sebastian, à Negombo (ouest du Sri Lanka), le 23 avril 2019. 
Des proches portent le cercueil d'une victime autour de l'église San Sebastian, à Negombo (ouest du Sri Lanka), le 23 avril 2019.  (JEWEL SAMAD / AFP)