Attentats au Sri Lanka : le bilan grimpe à 310 morts, 40 personnes arrêtées

Le gouvernement sri lankais a attribué ces attaques à un mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama'ath (NTJ).

Des proches portent le cercueil d\'une victime autour de l\'église San Sebastian, à Negombo (ouest du Sri Lanka), le 23 avril 2019. 
Des proches portent le cercueil d'une victime autour de l'église San Sebastian, à Negombo (ouest du Sri Lanka), le 23 avril 2019.  (JEWEL SAMAD / AFP)

Plusieurs blessés ont succombé à leurs blessures. Le bilan des attentats qui ont endeuillé le Sri Lanka pendant les célébrations de Pâques s'est alourdi à 310 morts, a annoncé la police locale, mardi 23 avril. Le précédent bilan était de 290 morts, le nombre des blessés est toujours estimé à environ 500 personnes.

>> Ce que l'on sait de la série d'attentats qui ont visé la communauté chrétienne au Sri Lanka

Les autorités ont interpellé 40 personnes à ce stade de l'enquête. Le gouvernement sri lankais a attribué ces attaques à un mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama'ath (NTJ), a précisé le porte-parole de la police Ruwan Gunasekera, lundi.

Le Sri Lanka a observé mardi matin trois minutes de silence en hommage aux victimes. Le gouvernement a décrété ce jour comme journée de deuil national. Les magasins vendant de l'alcool sont fermés, les drapeaux sont en berne et les radios et télévision doivent adapter leur programmation musicale.