Attentats au Sri Lanka : des touristes français témoignent

La vague d'attaques perpétrée dimanche 21 avril est un drame humain mais aussi économique pour le Sri Lanka. Des touristes figurent parmi les victimes. Sur place, les Français sont sous le choc.

France 3

Depuis presque deux jours et la vague d'attentats, Sabrina ne sort plus de son hôtel sri-lankais. Cette touriste devait visiter Colombo lundi 22 avril avec son guide, mais le Sri Lanka est devenu pour elle un cauchemar. "On a commencé à voir les infos, avec des morts partout. Au départ, c'était de l'incompréhension, ça s'est transformé en peur. Ça fait remonter tout un tas de choses, après Paris, après Nice. J'ai hâte de rentrer en France, j'ai hâte de retrouver ma famille et de tourner la page", confie en larmes la touriste française.

Des voyages reportés

Des vacances gâchées qui ont commencé pour d'autres dans la confusion. À l'aéroport, des touristes attendent devant les comptoirs des hôtels attaqués dimanche. Ils n'ont pas voulu annuler leur voyage. "On avait envie de venir. Après, le billet d'avion était déjà pris, on ne pouvait pas vraiment annuler. Mais notre avion était quasiment vide", expliquent Lucile et Hadrien, un couple de touristes français. Ces absents ont soit reporté leur séjour soit choisi une autre destination. L'inquiétude gagne aussi les expatriés. Sur l'île, ils sont près de 650. Le Quai d'Orsay appelle les Français sur place à limiter leurs déplacements et à suivre les consignes de sécurité des autorités locales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les forces de sécurité sri-lankaises surveillent l\'extérieur de l\'église Saint-Anthony. 
Les forces de sécurité sri-lankaises surveillent l'extérieur de l'église Saint-Anthony.  (ISHARA S. KODIKARA / AFP)