Cet article date de plus de neuf ans.

Après la bavure de l'Otan, Washington cherche à calmer la "fureur" d'Islamabad

Dans un communiqué commun publié cette nuit, le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta et la secrétaire d'Etat Hillary Clinton ont présenté leurs plus "profondes condoléances", après la mort de 26 soldats pakistanais dans une attaque de l'Otan. Mais le Pakistan a déjà décidé de reconsidérer tous les accords avec Washington et l'alliance atlantique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Quelques heures après cette attaque encore inexpliquée, les ministres et les chefs les plus importants de l'armée pakistanaise ont participé à une réunion extraordinaire du Comité de défense du gouvernement. Les décisions prises vont compliquer les actions de l'Otan en Afghanistan. Mais plus généralement c'est l'ensemble des relations entre le Pakistan et les Etats-Unis qui sont remises en cause.

 Ainsi selon le bureau du Premier ministre Yousuf Raza Gilani: "Le DCC a décidé de fermer avec effet immédiat les voies d'approvisionnement logistique de l'Otan/Isaf. Le DCC a aussi décidé de demander aux Etats-Unis de quitter dans les quinze jours la base aérienne de Shamsi". Le DCC a décidé que le gouvernement allait complètement reconsidérer tous ses programmes, activités et accords de coopération avec les Etats-Unis, l'Otan  et l'Isaf, y compris diplomatiques, politiques, militaires et dans le renseignement".


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.