VIDEO. Dans le Montana, les ours noirs se rapprochent de plus en plus des villes

Les plantigrades prolifèrent ces derniers temps dans certains états américains et au Canada.

MARYSE BURGOT et REGIS MASSINI - FRANCE 3

Il n'est pas rare de croiser un ours dans le Montana (Etats-Unis) sur le pas de sa porte ou des les rues. L'animal prolifère depuis quelques années dans certains Etats américains et au Canada. Les biologistes américains travaillent sur le phénomène, car l'ours, de nature craintive, se rapproche pourtant de l'homme. Une augmentation de 30% de la population d'ours noirs est dénombrée dans le Montana depuis dix ans.

Le manque de nourriture dû au réchauffement climatique

Se gratter le dos sur des fils de fer barbelés installés dans la forêt est l'une des sensations préférées des ours qui s'approchent des villes. L'installation permet aux scientifiques de mieux les étudier. L'analyse des poils des ours récupérés sur ces barbelés permet de recueillir les informations. Parmi les hypothèses des scientifiques, celle du manque de nourriture dans les forêts. Ainsi, en raison du réchauffement climatique, les baies, dont l'ours est très friand, se font plus rares. De plus, l'ours n'est plus chassé aux Etats-Unis, sauf dans l'Etat d'Alaska. 

Un ours noir pourchassé en octobre 2006 dans les rues de Bozeman, au Montana (Etats-Unis).
Un ours noir pourchassé en octobre 2006 dans les rues de Bozeman, au Montana (Etats-Unis). (DEIRDRE EITEL / AP / SIPA)