Une mère qui racontait la maladie de son fils sur internet accusée de l'avoir empoisonné

Cette Américaine est inculpée du meurtre de son enfant. Elle l'aurait régulièrement empoisonné au sodium, avant de lui injecter une dose fatale, à l'hôpital.

Lacey Spears escortée au tribunal de Westchester, où elle vient d\'être inculpée pour le meurtre de son enfant, le 17 juin 2014.
Lacey Spears escortée au tribunal de Westchester, où elle vient d'être inculpée pour le meurtre de son enfant, le 17 juin 2014. (RICKY FLORES/AP/SIPA )

Les médecins avaient du mal à comprendre d'où venaient certaines pathologies de l'enfant. L'explication était sans doute à chercher du côté de la mère. Une Américaine âgée de 26 ans, mère d'un garçon de 5 ans, est accusée de l'avoir mortellement empoisonné au mois de janvier. Lacey Spears, qui racontait sur internet les déboires médicaux de son fils, lui aurait régulièrement injecté des doses de sodium. Elle lui aurait administré une dose mortelle lors d'un séjour de l'enfant à l'hôpital, dans l'Etat de New York, où ils vivaient. Officiellement inculpée pour meurtre mardi 17 juin, elle nie avoir effectué de tels actes.

Elle fait croire à son fils que son père est mort

Les problèmes de santé de Garnett-Paul commencent dès sa plus tendre enfance. Agé seulement de dix semaines, le nourrisson est conduit à l'hôpital après avoir soudainement arrêté de respirer. Son taux de sodium dans le sang a augmenté significativement, mais les praticiens peinent à l'expliquer. Infection aux oreilles, fièvres inexpliquées, problèmes digestifs, crises faisant penser à de l'épilepsie... En 5 ans, l'enfant est emmené au moins vingt-trois fois à l'hôpital. 

Durant toute cette période, Lacey Spears documente cette fragile santé sur internet. Elle poste des photos sur Facebook et Myspace, retrouvées par The Journal News (lien en anglais), ainsi que des tweets et des posts de blog, sur Garnett's Journey (en anglais). "Mon fils représente tout pour moi ! Je l'aime tant", écrit-elle en 2010, pour sa dernière intervention sur le compte @GarnettsMommy. 

Un syndrome de Münchhausen ? 

Selon le Daily Mail (lien en anglais), la mère de Garnett est mythomane. Elle aurait fait croire à son fils que son père était mort dans un accident de voiture, alors qu'il est bien en vie. Il assure, pour sa part, que l'accusée l'a exclu de sa vie lorsqu'elle était enceinte. Lacey Spears ne se prive pas non plus de faire croire que l'enfant d'une de ses amies est le sien. Autant d'éléments qui ont poussé les enquêteurs à soupçonner Lacey Spears de la mort de son fils.

Lors de la dernière hospitalisation de Garnett, la mère de l'enfant aurait continué à lui administrer du sodium en profitant de l'absence du personnel médical. L'enfant est mort au bout de quatre jours. Les autorités pensent que Lacey Spears, qui nie les faits, souffre du syndrome de Münchhausen par procuration, forme aggravée de sévice qui conduit un parent à rendre malade son enfant afin de l'emmener régulièrement chez le médecin. En guise de défense, l'accusée affirme que Garnett jouait avec ses tuyaux et a sûrement déversé lui-même un produit nocif à l'intérieur.