Thomas Fabius visé par un mandat d'arrêt pour des chèques en bois aux Etats-Unis

Des dettes de jeu d'un montant de plus de 3,5 millions de dollars ont été contractées en 2012 par le fils du ministre français des Affaires étrangères, selon "Le Point".

Thomas Fabius assiste à un match de Ligue des Champions, le 27 novembre 2013, au Parc des princes, à Paris.
Thomas Fabius assiste à un match de Ligue des Champions, le 27 novembre 2013, au Parc des princes, à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)

Thomas Fabius, fils du ministre français des Affaires étrangères, fait l'objet d'un mandat d'arrêt aux Etats-Unis pour des chèques en bois versés à des casinos de Las Vegas, selon une plainte obtenue, jeudi 29 octobre, par l'AFP. Le montant total des chèques dépasse 3,5 millions de dollars (3,2 millions d'euros).

Ces énormes dettes de jeu ont été contractées dans la nuit du 15 au 16 mai 2012, selon l'hebdomadaire Le Point (article payant), qui a révélé l'affaire. Ce même 16 mai 2012, Laurent Fabius était officiellement nommé chef de la diplomatie française.

"Wanted" aux Etats-Unis seulement

Le mandat d'arrêt visant l'homme de 33 ans n'est pas international mais s'applique à tout le territoire américain, indique le bureau du procureur du comté de Clark, dans l'Etat du Nevada, où se trouve Las Vegas. En d'autres mots, Thomas Fabius risque de se faire arrêter s'il pose le pied aux Etats-Unis.

Joueur invétéré et personnalité sulfureuse, Thomas Fabius a déjà par le passé été accusé de jongler avec des millions dans des casinos où il a parfois laissé de lourdes "ardoises".