Etats-Unis : la Chambre des représentants vote pour mettre fin au "shutdown"

Mais il reste un obstacle de taille : le vote du Sénat. Le chef républicain de la chambre haute américaine souhaite avoir le feu vert de Donald Trump avant de programmer un vote sur le budget.

Les membres de la Chambre des représentants pendant la première session du 116e Congrès, le 3 janvier 2019 à Washington DC.
Les membres de la Chambre des représentants pendant la première session du 116e Congrès, le 3 janvier 2019 à Washington DC. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

Un pas vers la sortie de crise ? Aux Etats-Unis, la nouvelle majorité démocrate à la Chambre des représentants a voté, jeudi 3 janvier, deux mesures pour sortir de l'impasse budgétaire qui paralyse une partie des administrations américaines, le fameux "shutdown". Le bras de fer entre républicains et démocrates dure depuis bientôt deux semaines : 25% des administrations américaines sont paralysées depuis le 22 décembre.

La Chambre des représentants a approuvé deux textes de financement temporaire qui permettraient de rouvrir les administrations affectées, tout en s'accordant le temps de trouver un compromis sur le contrôle de l'immigration clandestine. Mais la Maison Blanche s'oppose pour l'instant fermement à ces mesures, car elles ne contiennent pas les cinq milliards de dollars qu'elle réclame pour la construction du mur contre les migrants à la frontière mexicaine. Or, le chef républicain du Sénat a indiqué qu'il ne programmerait de vote sur le "shutdown" que s'il avait le feu vert de Donald Trump, qui a droit de veto.

Nouvelle réunion organisée par Trump vendredi

L'un des textes votés à la Chambre des représentants assurerait jusqu'au 30 septembre les budgets de la plupart des administrations fédérales frappées par le "shutdown". L'autre ne financerait que jusqu'au 8 février le budget sensible de la Sécurité intérieure, afin de trouver d'ici là un compromis sur la frontière.

Les républicains ont dénoncé un "vote inutile qui ne fournit pas les moyens dont nous avons besoin pour sécuriser notre frontière". Les démocrates, eux, martèlent qu'ils sont en faveur du renforcement de certaines mesures de sécurité mais rejettent fermement l'idée d'un mur qu'ils jugent "inefficace" et trop "coûteux".

Donald Trump a de nouveau convié les chefs démocrates et républicains du Congrès à la Maison Blanche, vendredi à la mi-journée, afin de débattre d'une solution. Mais la situation semble profondément bloquée.