Cet article date de plus de neuf ans.

Samsung jugé coupable de violations de brevets d'Apple

La marque sud-coréenne a été condamnée à verser plus d'un milliard de dollars à la marque à la pomme. Samsung va déposer un recours.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un smartphone iPhone 3G d'Apple (à gauche) et un smartphone Samsung Galaxy S pris en photo à Séoul (Corée du Sud), le 27 juillet 2010. (PARK JI-HWAN / AFP)

INTERNET - C'est une importante victoire pour Apple. La marque sud-coréenne Samsung a été condamnée à verser à la marque à la pomme 1,05 milliard de dollars (839 millions d'euros) pour des violations de brevets liés aux populaires iPad et iPhone. Les jurés ont annoncé cette décision vendredi 24 août, à l'issue d'un procès géant en Californie

Le procès, le plus grand de ce type depuis des années aux Etats-Unis, était particulièrement suivi vu ses conséquences potentielles pour le marché en pleine ébullition des tablettes informatiques et des smartphones. Pendant trois semaines d'audiences, des dizaines de témoignages d'experts et des centaines de pages ont été apportés au dossier. Les jurés ont finalement donné en bonne partie raison à Apple, qui accusait son concurrent sud-coréen d'avoir copié son téléphone iPhone et sa tablette iPad.

Des brevets violés "volontairement"

Apple et Samsung sont en conflit pour des affaires de brevets devant la justice de plusieurs pays, mais jusqu'ici aucun des deux groupes n'avait pu vraiment réclamer la victoire. Cette fois-ci, "c'est une victoire énorme, écrasante pour Apple", estime Brian Love, professeur à l'université de Santa Clara. "Tous ses brevets ont été jugés valides, et tous sauf un violés par la plupart des produits de Samsung."

Raison supplémentaire de satisfaction pour le groupe américain : les jurés de la Silicon Valley ont estimé que Samsung avait "volontairement" violé la plupart de ses brevets. 

Pour Jeff Kagan, un analyste spécialisé dans les technologies, "la question suivante est de savoir si Samsung sera capable de continuer à utiliser les technologies" incriminées "ou s'il devra retirer ses appareils du marché". "Dans ce type d'affaires dans le passé, généralement le perdant peut continuer à vendre ses appareils, mais doit payer des royalties au gagnant", a-t-il souligné.

Samsung déposera un recours

"Les consommateurs sont les perdants" du procès, a déploré Samsung dans un communiqué. Le jugement de vendredi "va conduire à moins de choix, moins d'innovation, et potentiellement des prix plus élevés", a-t-il averti, regrettant "que la législation sur les brevets soit manipulée pour donner à un groupe un monopole sur les rectangles avec des coins arrondis".

Samsung a annoncé samedi qu'il allait déposer un recours après son procès perdu. "Nous allons agir immédiatement pour déposer une requête en vue de renverser cette décision et si nous n'obtenons pas gain de cause, nous ferons appel de cette décision", a précisé le groupe dans un communiqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.