Regain de violences à Haïti

Haïti s'enfonce dans la crise depuis un an. La jeunesse manifeste contre la corruption. Le gouvernement est démissionnaire et les manifestations pour demander le départ du président dégénèrent en émeutes meurtrières.

FRANCEINFO

L'extrême pauvreté pousse de nouveau la population à défier le pouvoir. À Haïti, plus de la moitié des habitants vit avec moins de deux euros par jour. Les rassemblements, au départ pacifiques, ont rapidement tourné au chaos dans les rues de la capitale Port-au-Prince. Pour les émeutiers, les responsables de cette violence sont ceux qui les gouvernent. Ils dénoncent la corruption des autorités.

Les Haïtiens n'en peuvent plus

Le président Jovenel Moïse a été élu il y a deux ans et demi. La rue demande son départ depuis plusieurs semaines. Les conditions de vie, l'inflation galopante et la pénurie d'essence lui sont également reprochées. Les Haïtiens sont exaspérés. Depuis le début 2019, les manifestations violentes sont récurrentes. En février, les émeutes de la faim avaient duré près d'une semaine et provoqué la mort de plusieurs personnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants à Port-au-Prince, le 11 février 2019.
Des manifestants à Port-au-Prince, le 11 février 2019. (HECTOR RETAMAL / AFP)