Présidentielle au Pérou : le résultat officiel ne sera pas connu avant plusieurs jours

Pedro Castillo était crédité jeudi de 50,20% des suffrages et sa rivale de la droite populiste Keiko Fujimori de 49,80%. Celle-ci dénonce une "fraude".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La candidate à l'élection présidentielle péruvienne,  Keiko Fujimor, le 10 juin 2021 lors d'une conférence de presse à Lima. (ERNESTO BENAVIDES / AFP)

Le suspense se poursuit. Le résultat officiel de la présidentielle au Pérou, dont le candidat de la gauche radicale Pedro Castillo s'estime vainqueur, ne sera pas connu avant plusieurs jours, a indiqué jeudi 10 juin le jury électoral chargé de le proclamer, alors que tous les bulletins de vote ont été centralisés.

Pedro Castillo était crédité jeudi soir de 50,20% des suffrages et sa rivale de la droite populiste Keiko Fujimori de 49,80%, soit un écart de 69 546 voix, selon l'Office national des processus électoraux. La candidate conteste cette avance et a demandé mercredi l'invalidation de quelque 200 000 bulletins, issus de 802 bureaux de vote, devant le Jury national électoral. Elle avait dénoncé lundi des "irrégularités", des "indices de fraude" et "une claire intention de saboter la volonté du peuple". Pour l'heure ni les autorités électorales, ni les missions d'observation internationales, n'ont fait état de la moindre fraude.

Une défaite aussi près du but serait pour elle une nouvelle désillusion, mais la priverait surtout de l'immunité présidentielle. Début mars, trente années de prison ont été requises contre elle par le parquet et 22 ans contre son mari Mark Vito Villanella, dans le cadre de l'enquête sur le scandale Odebrecht, du nom du géant brésilien du BTP qui a reconnu avoir versé des pots-de-vin à de nombreux dirigeants latino-américains. La candidate a déjà passé 16 mois en détention provisoire dans cette affaire pour financement illicite de ses campagnes présidentielles passées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.