Cet article date de plus de huit ans.

Obama s'impose grâce à quatre victoires décisives

Après un début de soirée consacrant des résultats attendus pour les deux candidats, une série de victoires dans les "swing states" a ouvert au président démocrate le chemin de la victoire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des électeurs enregistrent leur vote à Alhambra, en Californie (Etats-Unis), le 6 novembre 2012. (FREDERIC J. BROWN / AFP)

Le sort de Mitt Romney s'est joué en un peu plus d'une heure mardi 6 novembre tard dans la soirée : de la Pennsylvanie à l'Ohio, quatre Etats ont scellé la défaite du républicain et consacré la victoire de Barack Obama.

Le président américain est élu au suffrage universel indirect : dans chaque Etat, le candidat arrivé en tête remporte l'ensemble des grands électeurs alloués à cet Etat. Il y en a en tout 538, et il en faut au moins 270 pour remporter l'élection. Les résultats provisoires en attribuent a minima 303 au président.

Obama remporte les Etats stratégiques

La soirée a commencé doucement par une série de victoires prévisibles des deux côtés. Tandis que Barack Obama s'adjugeait un à un les Etats démocrates du Nord-Est, Mitt Romney s'assurait les grandes régions conservatrices du Sud et du MidWest.

La victoire dans le Michigan, dans la région ds grands lacs, était déjà rassurante pour le président démocrate, mais c'est la Pennsylvanie qui a véritablement fait pencher la balance la première, vers 22 heures heure locale (4 heures du matin heure française).  

Le New Hampshire et l'Iowa ont peu à peu confirmé la tendance, mais c'est l'Ohio qui a rendu le verdict, peu après 23 heures heure locale (5 heures du matin heure française).

Retrouvez ici les résultats de l'élection avec notre carte interactive.

Mitt Romney se contente des fiefs républicains

Seule une victoire en Caroline du Nord offre une maigre consolation à Mitt Romney : hormis la conquête de cet Etat, gagné par Obama en 2008, le candidat républicain n'a pu que confirmer des acquis de son parti dans deux grandes régions conservatrices : le Sud (à l'exception de la Floride) et le Midwest.

Deux Etats considérés comme décisifs dans l'élection, la Floride et la Virginie, étaient encore  indécis au moment où les plupart des médias américains annonçaient la victoire, mais ils n'auraient pas suffi à eux seuls à changer le cours de l'élection.

Retrouvez les dernières informations ci-dessous dans notre direct.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.