Cet article date de plus de douze ans.

Premier tir de roquette depuis la trève

Une première roquette lancée de Gaza sur Israël, depuis la trève du 18 janvier, a élé tirée mercredi
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
George Mitchell, avec son épouse Heather et Barack Obama (© AFP/SAUL LOEB)
Une première roquette lancée de Gaza sur Israël, depuis la trève du 18 janvier, a élé tirée mercrediUne première roquette lancée de Gaza sur Israël, depuis la trève du 18 janvier, a élé tirée mercredi

Ce tir intervient alors que l'émissaire américain pour le Proche-Orient est arrivé ce même jour en Israël, dans le cadre de sa première tournée dans la région

Recevant M. Mitchell, le Premier ministre israélien Ehud Olmert a déclaré qu'il était important que l'Autorité palestinienne "reprenne pied" dans la bande de Gaza.

Roquette sur Ofakim
"Une roquette a été tirée en direction de Ofakim, dans le sud d'Israël. Nous n'avons pas encore trouvé l'engin qui apparemment est tombé dans un terrain vague", a déclaré le porte-parole de la police israélienne.

Ce tir a été revendiqué dans un communiqué par les Brigades El Aqsa, branche armée du Fatah, le parti du Président de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas. Cette roquette tirée sur Israël à partir de la bande de Gaza fait suite à d'autres accrocs au cessez-le-feu survenus depuis mardi.

Dans la journée, le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a revendiqué le tir de trois obus de mortier sur une unité israélienne qui effectuait une incursion limitée dans le centre du territoire.

La visite de George Michell
George Michell est arrivé mercredi du Caire, où il a estimé crucial de consolider la trêve et affirmé que les Etats-Unis sont "déterminés à rechercher énergiquement une paix durable" dans la région.

De son côté, M. Mitchell a déclaré à la presse qu'il avait discuté avec M. Olmert "de l'importance critique de consolider le cessez-le-feu, y compris par une cessation des hostilités, la fin de la contrebande et la réouverture des points de passage sur la base des accords de 2005". Ces accords prévoient notamment la présence de membres de l'Autorité palestinienne au point de passage de Rafah, entre la bande de Gaza et l'Egypte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.