VIDEO. L'ouragan Dorian se dirige vers la Floride : "Il faut s'attendre à des vagues qui pourraient dépasser cinq à sept mètres"

Après les Bahamas, Dorian se dirige vers la côte est des États-Unis. Sébastien Léas, prévisionniste à Météo France et à Franceinfo, revient sur cet ouragan hors norme. 

Franceinfo

L'ouragan Dorian frappe les Bahamas depuis dimanche. D'abord classé en catégorie 5, le plus haut sur l'échelle d'intensité des cyclones, avant d'être rétrogradé lundi 2 septembre en catégorie 4, il s'agit de "l'ouragan le plus violent de l'histoire moderne" dans le nord-ouest de l'archipel, selon le Centre national des ouragans américain (NHC). Le Premier ministre des Bahamas parle déjà de dégâts "sans précédent." Selon de premières évaluations des autorités et des responsables de la Croix-Rouge sur le terrain, au moins 13 000 maisons pourraient avoir été endommagées ou détruites dans les îles Abacos et de Grand Bahama. Dorian se rapproche maintenant de la Floride, sur la côte est des États-Unis, où des évacuations ont été ordonnées. 

>> CARTE. Suivez en direct la trajectoire de l'ouragan Dorian

Selon Sébastien Léas, prévisionniste à Météo France et à Franceinfo, l'ouragan Dorian "fait partie des plus puissants qu'on ait observés sur l'Atlantique nord". Il reste pour le moment moins violent que l'ouragan Allen de 1980, mais "il est plus puissant qu'Irma et Maria qui ont touché les Antilles en 2017"

En plus de vents apocalyptiques, "avec une force de l'ordre de 320/325 kilomètres heure, il faut aussi s'attendre à des pluies diluviennes, prévient Sébastien Léas, avec des inondations extrêmement importantes". On peut craindre "des marées de tempête", poursuit-il, avec une hausse du niveau de la mer et des vagues "qui pourraient dépasser cinq à sept mètres".

Dorian bouge assez peu et reste positionné sur l'île de Grand Bahama. Il devrait glisser progressivement sur la côte est de la Floride, puis longer toute la côte est des États-Unis, vers la Caroline du sud et la Caroline du nord.

L\'ouragan Dorian vu du ciel.
L'ouragan Dorian vu du ciel. (AFP)