Bahamas : encore 1 300 personnes portées disparues après l'ouragan Dorian

Le bilan officiel reste à 50 morts mais ce chiffre devrait augmenter, selon le chef de la police. 

Une bénévole américain avec un ami à l\'aéroport de Treasure Cay sur l\'île d\'Abaco aux Bahamas, le 11 septembre 2019, au lendemain de l\'ouragan Dorian.
Une bénévole américain avec un ami à l'aéroport de Treasure Cay sur l'île d'Abaco aux Bahamas, le 11 septembre 2019, au lendemain de l'ouragan Dorian. (ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)

Les autorités des Bahamas cherchent encore à localiser 1 300 personnes, dix jours après le passage de l'ouragan Dorian sur le nord-ouest de l'archipel, ont indiqué jeudi 12 septembre les services d'urgence. Ils en recherchaient 2 500 la veille.

Cette baisse est due aux vérifications faites entre la liste des personnes signalées disparues par leurs proches et celle des victimes hébergées dans des centres d'urgence, a indiqué le porte-parole de l'agence bahamienne des situations d'urgence (Nema). 

Le bilan officiel reste à 50 morts après le passage du cyclone qui a dévasté deux îles du nord-ouest, Abaco et Grand Bahama, a déclaré le chef de la police. Ce chiffre devrait toutefois augmenter, a-t-il ajouté. Il a demandé à la population d'être patiente, les opérations de recherches avançant lentement dans les localités ravagées par Dorian.

Appel de l'ONU à la communauté internationale 

Quelque 2 000 personnes sont encore hébergées dans des centres d'accueil sur l'île de New Providence, et 150 autres à Grand Bahama, mais le flot des évacués d'Abaco s'est tari, selon le porte-parole des services d'urgence.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a demandé à la communauté internationale "d'accroître son soutien à la population des Bahamas et à son gouvernement" et aux dirigeants de la planète d'être plus ambitieux dans la lutte contre le changement climatique.

L'archipel n'est pas sorti d'affaire, une nouvelle masse nuageuse s'étant formée plus à l'est, dans l'océan Atlantique, selon le Centre américain des ouragans (NHC).