Cet article date de plus de six ans.

Obama, le pape, la levée du blocus: Fidel Castro plus fort que Nostradamus?

En 1973, Fidel Castro semblait savoir quand Cuba et les Etats-Unis rétabliraient leurs liens: «Lorsque le président sera noir et le pape sud-américain.» L'anecdote fait le tour des réseaux sociaux.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Fidel Castro, en entretien avec François Hollande à La Havane, le 12 mai 2015.  (CUBADEBATE / NURPHOTO)
 
Un journaliste argentin, Pedro Jorge Solans, en reportage à Cuba en mars 2015, raconte dans le journal El Diario de Carlos Paz cette histoire étonnante. En 1973, en pleine Guerre froide, alors que les relations entre les Etats-Unis et Cuba sont complètement rompues et que l'embargo commercial décrété par les Américains a déjà plus de dix ans, le président Fidel Castro aurait prédit le moment où la réconciliation entre les deux pays aurait lieu.

Fidel Castro est en conférence de presse avec des journalistes venus du monde entier à son retour du Vietnam, lorsque Bryan Davis, un journaliste britannique, lui aurait demandé: «Quand pensez-vous que les relations entre Cuba et les Etats-Unis, deux pays si loin mais pourtant si près géographiquement, pourraient se rétablir?» Le Lider Maximo aurait rétorqué : «Les Etats-Unis viendront dialoguer avec nous lorsqu'ils auront un président noir et que le monde aura un pape sud-américain.» 

Le journaliste argentin raconte avoir entendu cette anecdote de la bouche d'Eduardo de la Torre, Cubain et étudiant à cette époque, rencontré en reportage. 
 
C'est le journal Lavanguardia Internacional qui vient de ressortir cette histoire. Elle amuse beaucoup Twitter où Fidel Castro est même qualifié de «prophète».


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.