Mexique : l'influent baron de la drogue Joaquin "El Chapo" Guzman s'évade grâce à un tunnel

Il est parvenu à s'échapper d'une prison de haute sécurité pour la deuxième fois en 14 ans. 

Le baron de la drogue Joaquin \"El Chapo\" Guzman lors de son arrestation le 22 février 2014 à Mazatlan, dans l\'Etat mexicain du Sinaloa. 
Le baron de la drogue Joaquin "El Chapo" Guzman lors de son arrestation le 22 février 2014 à Mazatlan, dans l'Etat mexicain du Sinaloa.  ( MAXPPP)

Il a été aperçu pour la dernière fois samedi soir près de la salle de douche de la prison d'Altiplano. Le baron mexicain de la drogue Joaquin "El Chapo" Guzman, 58 ans, est parvenu à s'échapper d'une prison de haute sécurité, ont annoncé les autorités dimanche 12 juillet.

La Commission nationale de sécurité a découvert dans sa cellule un tunnel long d'1,5 km. Il débouche dans un immeuble à l'extérieur de la prison de haute-sécurité d'Altiplano, où les principaux chefs de cartels sont incarcérés. 18 personnes sont interrogées en ce moment sur cette évasion.

Une première évasion dans un panier à linge sale

"Des recherches ont été lancées dans la zone pour le retrouver ainsi que sur les routes des Etats voisins", précise la commission. Les vols depuis l'aéroport voisin de Toluca ont par ailleurs été suspendus.

"El Chapo", diminutif de "chaparro" ("courtaud"), allusion à son 1,64 mètre, s'était déjà évadé d'une prison de haute-sécurité en 2001 caché dans un panier à linge sale. Après 13 ans de traque, des militaires étaient parvenus à le capturer en février 2014 lors d'un raid nocturne dans la station balnéaire de Mazatlan, dans l'Etat de Sinaola.

"L'homme le plus recherché après la mort de Ben Laden"

Les superlatifs conviennent à cet homme à la tête du puissant cartel de Sinaola. Comme l'écrivait L'Obs dans un portrait qui lui était consacré, Guzman est devenu "l'homme le plus recherché après la mort de Ben Laden, le trafiquant de drogue - cocaïne, héroïne, marijuana et drogues synthétiques en vrac -, le criminel le plus puissant de la planète".  A Chicago, "El Chapo" avait même détrôné Al Capone comme nouvel ennemi public numéro 1. 

Sa tête avait été mise à prix 5 millions de dollars par les Etats-Unis et plus de 2,2 millions par le Mexique. Après son arrestation, les autorités avaient exhibé devant les caméras ce petit homme moustachu, en chemise blanche, entouré de deux soldats de la Marine mexicaine.

Sur la liste des hommes les plus riches de la planète

Cette deuxième évasion est un coup dur pour le président Pena Nieto en route actuellement vers la France où il doit effectuer une visite d'Etat de quatre jours à partir de lundi. Son gouvernement s'était engagé à arrêter ce baron de la drogue, puissant et craint.

Il apparaissait régulièrement sur la liste des hommes les plus riches de la planète publié par le magazine Forbes, jusqu'à ce que la publication annonce qu'il lui était impossible d'estimer les biens du narcotrafiquant.