Mexique : l'explosion d'un oléoduc en janvier a fait 125 morts, selon un nouveau bilan

Une vingtaine de personnes, dont certaines souffrent de graves brûlures, sont encore hospitalisées.

Les pompiers interviennent sur l\'incendie provoqué par une fuite dans un oléoduc, à Tlahuelilpan, au mexique, le 19 janvier 2019.
Les pompiers interviennent sur l'incendie provoqué par une fuite dans un oléoduc, à Tlahuelilpan, au mexique, le 19 janvier 2019. (FRANCISCO VILLEDA / AFP)

Le bilan de l'explosion d'un oléoduc dans le centre du Mexique, en janvier, s'est aggravé dimanche, avec désormais 125 morts selon les autorités de santé. L'oléoduc s'était embrasé le 18 janvier à Tlahuelilpan, après avoir été percé par des voleurs de carburant, faisant jaillir un véritable geyser d'essence.

Cette fuite avait attiré quelque 700 habitants de Tlahuelilpan, parmi lesquels des familles entières, venus recueillir de l'essence avec des bidons, avant d'être surpris par l'explosion qui avait provoqué une énorme boule de feu.

Au total, 68 personnes sont mortes sur les lieux de la catastrophe, et 57 ont succombé à l'hôpital. Encore 22 personnes étaient hospitalisées dimanche, avec des états de santé variables. Certaines sont grièvement brûlées, sur 80% du corps ou plus.

Un plan national contre le vol de carburant

Un deuxième oléoduc, cible d'une tentative de pillage, avait explosé et pris feu lundi 28 janvier, au Mexique, à San Agustín Tlaxiaca, à une cinquantaine de kilomètres de Tlahuelilpan. Cette explosion-là n'a pas fait de victimes. 

La tragédie de Tlahuelilpan a eu lieu au moment où le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador lançait une stratégie nationale contre le vol de carburant, un fléau qui a fait perdre quelque 3 milliards de dollars en 2017 à l'Etat mexicain.