Le Texas bientôt en panne d'anesthésiant pour ses exécutions

Une pénurie de barbiturique pourrait perturber le programme des mises à mort dans l'Etat, qui détient le triste record du nombre de condamnés à mort exécutés.

Une \"chambre de la mort\" à Huntsville, au Texas, où ont lieu des exécutions de condamnés à mort, le 29 février 2000.
Une "chambre de la mort" à Huntsville, au Texas, où ont lieu des exécutions de condamnés à mort, le 29 février 2000. (PAUL BUCK / AFP)

Le Texas détenant le record des exécutions aux Etats-Unis, on pourrait penser que la logistique entourant les condamnations à mort y est bien rodée. Mais voilà que l'Etat américain pourrait bientôt se trouver dans une situation gênante : un porte-parole du ministère texan de la Justice a indiqué vendredi 2 août que leur stock de pentobarbital arrivait à expiration en septembre, et qu'il y avait un risque de pénurie. Ce barbiturique unique est diffusé par voie intraveineuse aux condamnés à mort.

Le Texas a exécuté 503 personnes à ce jour, depuis le rétablissement de la peine capitale aux Etats-Unis en 1976. Il compte à lui seul plus du tiers des exécutions du pays. Six exécutions sont déjà programmées sur les quatre derniers mois de 2013.

Des problèmes d'approvisionnements récurrents

Les Etats américains pratiquant la peine de mort se sont déjà retrouvés face à des problèmes d'approvisionnement. Ils sont notamment liés au refus de certains fournisseurs de vendre les produits concernés pour des injections létales, comme l'explique la chaîne américaine NBC (en anglais).

"On peut faire face jusqu'en septembre", a précisé le porte-parole texan, expliquant que l'Etat disposait de "plusieurs alternatives : soit trouver un [nouveau] fournisseur de pentobarbital, soit des options qui impliquent d'autres produits".