Cet article date de plus de huit ans.

La Californie va voter sur l'abolition de la peine de mort

Les résidents de l'Etat se prononceront en novembre sur la fin éventuelle de la peine capitale. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'une des entrées du "couloir de la mort" de la prison de Saint Quentin, près de San Francisco (Californie), le 25 octobre 2004. (CLAY MCLACHLAN / REUTERS)

La Californie pourrait bientôt devenir le 18e Etat américain à interdire la peine de mort. Le secrétariat d'Etat californien (document PDF en anglais) a annoncé lundi 23 avril que la mesure avait réunit plus de 500 000 signatures de soutien et serait donc proposée au vote des citoyens de l'Etat lors de l'élection générale, le 6 novembre. A cette date, les Américains doivent voter pour élire le nouveau président et le Congrès mais aussi, traditionnellement, pour des dispositions et des mandats spécifiques à leur Etat. 

Aucun détenu n'a été exécuté en Californie depuis 2006, malgré la présence de plus de 700 condamnés dans les "couloirs de la mort". Le maintien de la peine capitale fait débat dans cet Etat progressiste, confronté qui plus est à de sérieux problèmes budgétaires.

Un coût élevé qui fait débat

Outre les raisons humanitaires, les défenseurs de la mesure invoquent le coût des infrastructures liées à cette sentence et de leur fonctionnement : une étude (document PDF en anglais) publiée en 2011 et conduite par un juge fédéral et une professeure de droit a estimé à 144 millions de dollars (109 millions d'euros) annuels le coût de la peine de mort pour l'Etat.

La mesure propose de commuer la peine des condamnés à mort en prison à perpétuité sans possibilité de remise en liberté conditionnelle. Les détenus auraient également l'obligation d'avoir un emploi en prison. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.