Affaire de proxénétisme présumé en Haïti : une responsable de l'ONG Oxfam démissionne

La Commission européenne a sommé, lundi, les dirigeants de cette organisation humanitaire basée au Royaume-Uni de "faire toute la lumière" sur l'implication de plusieurs de ses membres dans un scandale sexuel. La directrice générale adjointe de l'ONG a annoncé, dans la foulée, sa démission.

Photo non datée de la directrice générale adjointe d\'Oxfam, Penny Lawrence.
Photo non datée de la directrice générale adjointe d'Oxfam, Penny Lawrence. (CHARLOTTE BALL / OXFAM)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Oxfam est dans la tourmente. La Commission européenne a sommé, lundi 12 février, les dirigeants de cette ONG de "faire toute la lumière" sur l'implication de ses membres dans un scandale sexuel en Haïti. Face au scandale, la directrice générale adjointe de l'association britannique a annoncé, le même jour, sa démission, disant "assumer l'entière responsabilité" des faits.

Des responsables d'Oxfam sont accusés d'avoir engagé de jeunes prostituées sur cette île, en 2011, au cours d'une mission humanitaire après le séisme qui a ravagé le pays un an plus tôt, selon le Times (en anglais).

Quatre employés licenciés

Le quotidien affirme que l'ONG a "ignoré les mises en garde" et nommé son directeur pays en Haïti, le Belge Roland van Hauwermeiren, "malgré des inquiétudes sur son comportement envers les femmes" pendant qu'il travaillait au Tchad.

Oxfam, confédération d'organisations humanitaires basée au Royaume-Uni, a assuré avoir lancé une enquête interne sur ces accusations dès 2011. Quatre employés ont été licenciés et trois autres ont démissionné avant la fin de cette enquête, selon un décompte de l'ONG communiqué avant la démission de sa directrice générale, Penny Lawrence.