L'açaï, le secret de la forme des Brésiliens

Tous les Brésiliens en sont fous : l'açaï. Un fruit qui ressemble à une myrtille. Un vrai cocktail de vitamines pour être en forme toute la journée.

France 2

Cette petite musique, on ne l'entend que sur les plages du Brésil. Ni chouchous, ni beignets dans les glacières de ces vendeurs, mais un "super fruit" comme on l'appelle ici : l'açaï. Drôle de couleur, drôle de texture, avec ou sans céréales, à déguster à la cuillère. Ces deux surfeurs cariocas tout en muscles en sont accros. "Moi j'adore ça, j'en mange presque tous les jours. Ça me donne des vitamines, surtout après le sport", explique le surfeur. Deux heures d'activités physiques pour eux et un bol d'açaï seulement avant ou après selon les goûts : presque un repas complet.

Bon pour la santé

Une potion magique pour sportifs dans un pays où se tenir en forme est une obsession. Sculpter son corps, manger sainement, l'açaï est le carburant naturel des Brésiliens venu tout droit des rives de l'Amazonie. Des petites baies extraites à la main de ces palmiers, égrainées branche par branche puis concassées. Mais impossible de conserver l'açaï tel quel. Démonstration dans ce restaurant tout juste livré : le meilleur açaï de Rio. De la pulpe de fruit pure, une pincée de sucre et au mixeur. "L'açaï est un antioxydant, il possède une forte concentration en fer. C'est bon pour les os, les articulations et le système immunitaire", explique Eduardo Castilho. Bon pour la santé, mais ce n'est pas un régime non plus : avec des céréales, du tapioca ou des bananes, salé ou sucré, à chaque Carioca son açaï préféré.

Le JT
Les autres sujets du JT