VIDEO. Hollande termine sa visite aux Etats-Unis par une déclaration d'amour aux entreprises

Le président français a donné une accolade symbolique au patron des Pigeons, qui l'accusait, au début de son mandat, de faire fuir les entrepreneurs de France.

VALERIE ASTRUC / LAURENT DESBOIS - FRANCE 2

Qui a dit que les relations de François Hollande avec les entrepreneurs étaient houleuses ? Pour terminer sa visite d'Etat aux Etats-Unis, le président français s'est employé, mercredi 12 février en Californie, à donner des "preuves d'amour" aux patrons de start-up, selon le mot de Fleur Pellerin, la ministre déléguée à l'Economie numérique.

Symbole de cette réconciliation : une accolade symbolique avec Carlos Diaz, le leader du mouvement des Pigeons, devant un parterre de chefs d'entreprise. Avant ce hug à l'américaine avec celui qui l'accusait de faire fuir les entrepreneurs de France par une fiscalité confiscatoire, le président a énuméré une série de mesures pour soutenir la création d'entreprises.

François Hollande, dont la taxe à 75% sur les revenus supérieurs à un million d'euros, fait figure d'épouvantail aux Etats-Unis, a entre autres annoncé un nouveau mécanisme fiscal afin de permettre aux start-up de mieux rémunérer leurs salariés via une réforme du régime des attributions gratuites d'actions.

François Hollande termine un discours devant la communauté française installée à San Francisco (Californie), mercredi 12 février 2014.
François Hollande termine un discours devant la communauté française installée à San Francisco (Californie), mercredi 12 février 2014. (ALAIN JOCARD / AFP)