Fusillade à Orlando : les États-Unis sous le choc

Une fusillade a éclaté dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 juin dans une discothèque d'Orlando en Floride (États-Unis). La tuerie a fait 50 morts et 53 blessés.

France 2

L'Amérique s'est réveillée sous le choc après la fusillade qui a fait 50 morts et 53 blessés à Orlando. C'est la piste terroriste d'un jeune américain isolé qui semble se dessiner. "On vient d'apprendre d'après une source policière, qu'Omar Mateen, juste avant de commettre son acte, aurait appelé le numéro de services d'urgence de la police. Il se serait identifié et aurait fait allégeance à un leader de Daech", explique Valérie Astruc en direct de Washington.

Plus importante fusillade de l'histoire des États-Unis

Ce soir, la tuerie a été revendiquée par l’organisation terroriste. "L'agence que Daech utilise habituellement pour faire passer ses messages a revendiqué l'attaque d'Orlando. Barack Obama s'est montré prudent, ne parlant pas de terrorisme, mais d''acte de terreur et de haine'. Omar Marteen figurait sur la liste des sympathisants islamistes du FBI. Le FBI qui, ce soir, retient la piste terroriste liée à la mouvance islamiste", complète Valérie Astruc.

Le JT
Les autres sujets du JT