Fusillade à Orlando : le Pulse, un club phare de la cause gay aux Etats-Unis

La tuerie perpétrée dans ce club gay d'Orlando a fait 49 morts, devenant la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis.

La police aux abords du Pulse, un club gay d\'Orlando (Floride), théâtre de la fusillade la plus meurtrière de l\'histoire des Etats-Unis, le 12 juin 2016.
La police aux abords du Pulse, un club gay d'Orlando (Floride), théâtre de la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis, le 12 juin 2016. (PHELAN M. EBENHACK / AP / SIPA)

Le Pulse, théâtre du terrible massacre d'Orlando dans lequel 49 personnes ont trouvé la mort, dimanche 12 juin à l'aube, s'affiche comme l'une des boîtes de nuit emblématiques de la cause des personnes LGBT en Floride et aux Etats-Unis. "Un univers de divertissement et de fantasme, le club le plus chaud d'Orlando", se présente le Pulse sur son site internet, agrémenté de nombreuses photos de fêtards parfois un brin sulfureuses. Le club est réputé aussi pour ses spectacles de drag queens.

>> Fusillade à Orlando : suivez la situation en direct

Un club fondé en 2004 pour "réveiller les consciences"

L'établissement a été fondé en 2004 à la suite d'un drame familial : sa cofondatrice et copropriétaire, Barbara Poma, issue d'une famille italo-américaine, raconte sur le site avoir perdu son frère John en 1991, emporté par le sida. Il s'agit alors pour elle de rendre hommage à un être cher prématurément disparu, tout en "réveillant les consciences" sur la cause des personnes LGBT et la prévention du virus du sida.

Le Pulse fait partie d'un réseau communautaire dynamique en Floride, faisant notamment la promotion des prochains Gay Games qui doivent se tenir à Paris en août 2018, une manifestation sportive mondiale à laquelle la ville d'Orlando était candidate.