Cet article date de plus de huit ans.

Etats-Unis. Il triche au championnat national de Scrabble

Un jeune joueur avait mis, sous la table, deux lettres blanches (joker). Il a été exclu du tournoi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'identité et l'âge du joueur ont été gardés secrets, car celui-ci est un mineur. (MARTIN LEE / REX FEATUR / REX / SIPA / MNL)

BUZZ - T-R-I-C-H-E. 11 points. Le championnat national américain de Scrabble a été entaché par une affaire de tricherie, une première en trente ans. Un des meilleurs jeunes joueurs du pays a été exclu après avoir été pris en flagrant délit au 24e tour d'un tournoi qui en compte 28, ont annoncé les organisateurs mardi 14 août. Trois cent cinquante joueurs de Scrabble participaient à la compétition, le vainqueur étant désigné après cinq jours de tournoi, selon le nombre de points accumulés. Les organisateurs n'ont pas souhaité donner le nom ni l'âge précis du joueur, car il est mineur.

La félonie a été repérée par un joueur situé à une table voisine. Le tricheur avait volontairement fait tomber, près de ses pieds, deux pièces blanches, des jokers qui permettent de remplacer n'importe quelle lettre pour former un mot. Le jeune homme, une fois repéré, n'a pas protesté.

Des pièces "joker" subtilisées pendant le tournoi

Il a avoué avoir mis de côté ces pièces lors d'un précédent affrontement. Dans cette compétition, les sacs dans lesquels les deux adversaires tirent leur lettres au hasard contiennent cent pièces. Deux, seulement, sont totalement blanches.

"C'est allé assez loin, là. On n'était pas loin d'un contrôle antidopage", a plaisanté la direction de l'association nationale de Scrabble américaine. John D. Williams assure tout de même que "normalement, les joueurs sont leurs propres policiers, les cas de triche sont très rares". En apparence anecdotique, cet événement a remué de nombreux joueurs aux Etats-Unis. "Tout ceci est malheureux", a poursuivi le directeur. "Le monde du Scrabble est en effervescence. Internet est en effervescence."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.