Équateur : un candidat à l'élection présidentielle assassiné par un gang

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Équateur : un candidat à l'élection présidentielle assassiné par un gang
Équateur : un candidat à l'élection présidentielle assassiné par un gang Équateur : un candidat à l'élection présidentielle assassiné par un gang (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - M. Bellini
France Télévisions
Alors qu'il sortait d'un meeting où il avait dénoncé la place et la violence du crime organisé en Équateur, Fernando Villavicencio, candidat centriste à l'élection présidentielle du pays, a été tué par un gang, mercredi 9 août. Le geste a été revendiqué.

Cagoulé et lourdement armé, Los Lobos, un des plus grands gangs équatoriens, revendique l'assassinat du candidat à l'élection présidentielle Fernando Villavicencio et en profite pour menacer les autres. "Chaque fois que les politiciens corrompus ne respecteront pas la promesse à laquelle ils s'engagent lorsqu'ils reçoivent notre argent, c'est-à-dire des millions de dollars pour financer leurs campagnes, ils seront démis de leurs fonctions", déclarent-ils notamment dans une vidéo.

Il venait de dénoncer le crime organisé dans le pays

Mercredi 9 août au soir, Fernando Villavicencio venait de terminer un meeting et entrait dans sa voiture lorsque des coups de feu ont éclaté. Plusieurs blessés sont à déplorer. Le candidat a été amené à l'hôpital, avant de succomber à ses blessures. Peu avant son assassinat, il dénonçait la violence du crime organisé en Équateur. Cet ancien journaliste, candidat centriste de 59 ans, avait fait de la lutte contre la corruption et le trafic de drogue ses priorités. Les derniers sondages le classaient deuxième en intentions de vote, avec 13% des voix.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.