En congrès à Houston, la NRA célèbre l'amour des armes

Les dirigeants de la National Rifle Association (NRA) le lobby des armes aux Etats-Unis, ont accusé Barack Obama de menacer les libertés constitutionnelles et de chercher à exploiter la tuerie de Newtown pour limiter le droit à la détention d'armes à feu.  

La National Rifle Association (NRA) tient son congrès annuel à Houston, samedi 4 et dimanche 5 mai. A l'occasion de ce grand rendez-vous des militants en faveur de la liberté du port d'arme, 70 000 personnes étaient attendues dans la ville texane. 

Cet évènement survient alors que le Sénat a rejeté une loi, défendue par le président Barack Obama, visant à étendre les vérifications des antécédents des acheteurs d'armes à feu. Le chef de l'état américain avait pris le sujet à bras le corps après la tuerie de l'école primaire de Sandy Hook, survenue en décembre. 

112
Quelque 70 000 personnes étaient attendues à Houston, où s'achève dimanche la 142e édition de la NRA Annual Meetings & Exhibits, qui mêle discours et stands de démonstration dédiés aux armes à feu, à la chasse et au tir sportif. JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
212
Il s'agit du premier évènement de cette ampleur organisé par la NRA depuis la tuerie de Newtown (Connecticut). En décembre, un homme armé a tué 26 personnes, dont 20 enfants, dans une école primaire, remettant le débat sur le port d'arme au centre de l'actualité. TODD SPOTH /AP / SIPA
312
Mais la tuerie a plutôt renforcé le goût des Américains pour les armes à feu. La NRA, qui revendique désormais cinq millions de membres, a déclaré samedi qu'elle avait enregistré un million de nouvelles adhésions depuis la tuerie. ADREES LAFIF / REUTERS
412
Les partisans de la libre détention des armes ont obtenu une victoire retentissante au Sénat le 7 mars 2013. Ils ont bloqué une proposition de loi soutenue par Barack Obama qui aurait étendu les vérifications des antécédents des acheteurs d'armes à feu. KAREN BLEIER / AFP
512
Pour les défenseurs de la liberté du port d'armes, ces restrictions sont jugées contraires à la Constitution des Etats-Unis. A l'occasion de la Convention, la NRA a organisé une tombola, permettant de remporter un revolver. ADREES LATIF / REUTERS
612
L'ancienne candidate à la vice-présidence des Etats-Unis en 2008, Sarah Palin, a donné un discours à la convention annuelle de la National Riffle Association (NRA), à Houston (Texas), le 4 mai 2013. ADREES LATIF / REUTERS
712
Des enfants observent des armes présentées à la convention annuelle de la National Riffle Association (NRA), à Houston (Texas), le 4 mai 2013. ADREES LATIF / REUTERS
812
Tee-shirts roses frappés du logo de la NRA, sacs à main spécialement conçus pour transporter une arme ou soutien-gorges équipés d'un étui: un grand nombre des 550 exposants visent spécifiquement le marché féminin. JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
912
"Nous avons observé au cours des dernières années une augmentation du nombre de femmes achetant des armes, adhérant à la National Rifle Association, s'engageant dans des cours d'autodéfense ou organisant des parties de chasses réservées aux femmes", a dit Andrew Arulanandam, porte-parole de la NRA. JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
1012
La NRA, qui a lancé cette semaine un nouveau site spécialement dédiée aux femmes, et sponsorisé par le fabricant d'armes Smith & Wesson Corp., entend mettre en avant les femmes qui adhèrent à ses idées. Avec des designs nouveaux et des armes colorées, les marques veulent également séduire les jeunes. JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
1112
Une amatrice d'armes américaine attend pour présenter son pistolet, une pièce ancienne, à la convention annuelle de la National Riffle Association (NRA), à Houston (Texas), le 4 mai 2013. JOHNNY HANSON / AP / SIPA
1212
Des mini revolvers de calibre .22, présentés à la convention annuelle de la National Riffle Association (NRA), à Houston (Texas), le 4 mai 2013.  ADREES LATIF / REUTERS