En Alaska, les Inuits victimes du réchauffement climatique

En Alaska, le réchauffement climatique se fait sentir plus que partout ailleurs. Les villages des tribus inuits sont lentement engloutis par la montée des eaux. 

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est une catastrophe qui se joue au bord du détroit de Behring. Une île de trois kilomètres de long, un de large qui ne cesse de rétrécir. Shishmaref compte 600 habitants, une tribu inuit installée là depuis quatre siècles. Ici, de nombreuses habitations ont disparu. "Ma maison elle était là au niveau des pierres", explique Howard Weyiouanna, maire de Shishmaref. Depuis les années 90, la mer a englouti l'emplacement de l'ancien village.

Un réchauffement fulgurant

Chaque tempête provoque des ravages. Shishmaref est devenu l'épicentre du réchauffement climatique. En un demi-siècle, l’île a rétréci de 250 mètres et sera tôt ou tard rayée de la carte. L'Alaska se réchauffe deux fois plus vite que le reste du monde. Résultat : fonte des glaciers, montée des eaux, la banquise qui empêche les vagues de dévorer la côte ne se forme plus que trois mois par an, au lieu de cinq.

Le JT
Les autres sujets du JT