Emeutes à Baltimore : six policiers poursuivis pour "homicide" après la mort du jeune Noir

Les membres des forces de l'ordre mis en cause devront répondre de plusieurs chefs d'inculpation, dont ceux de meurtre et de violences volontaires. La mort de Freddie Gray avait déclenché plusieurs jours de violences dans cette ville des Etats-Unis.

Des policiers anti-émeutes à Baltimore (Etats-Unis), le 1er mai 2015.
Des policiers anti-émeutes à Baltimore (Etats-Unis), le 1er mai 2015. (GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

La mort de Freddie Gray, une semaine après son interpellation musclée à Baltimore (Etats-Unis) qui lui a coûté la vie, est un "homicide", a indiqué vendredi 1er mai, la procureure de BaltimoreLes six policiers mis en cause devront répondre de plusieurs chefs d'inculpation, dont ceux de meurtre et de violences volontaires.

Marilyn Mosby présentait devant la presse les rapports d'une enquête sur la mort du jeune homme de 25 ans le 19 avril, qui a entraîné des émeutes dans cette ville de l'est des Etats-Unis. 

La police américaine mise en cause

La procureure a indiqué que six policiers, qui avaient été suspendus la semaine dernière, seraient poursuivis notamment pour homicide involontaire. Un mandat d'arrêt a été émis vendredi matin.

Selon l'enquête et l'autopsie, le jeune homme est mort d'une "blessure qui lui a été fatale alors qu'il ne portait pas de ceinture [de sécurité] dans le fourgon de police où il avait été embarqué".

Des émeutes similaires avaient éclaté l'été dernier à Ferguson (Missouri), après la mort d'un jeune Noir non armé, tué par un policier blanc. La police américaine est régulièrement mise en cause pour des violences raciales.