Washington : un seul tireur impliqué dans la fusillade qui a fait au moins treize morts

Le suspect a été abattu et identifié comme étant Aaron Alexis, un Afro-Américain de 34 ans, originaire de Fort Worth (Texas).

Des employés de la Marine retrouvent leur proche, le 16 septembre 2013, après une fusillade, à Washington DC.
Des employés de la Marine retrouvent leur proche, le 16 septembre 2013, après une fusillade, à Washington DC. (WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Les tirs se sont produits à 8h20, heure locale (10h20 en France). Plusieurs coups de feu ont été tirés dans un immeuble de bureaux de la marine américaine, à quelques kilomètres de la Maison Blanche, dans le quartier de Navy Yard, à Washington, la capitale des Etats-Unis, lundi 16 septembre.

JACQUES CARDOZE et ARIEL MONANGE - FRANCE 2 WASHINGTON

Francetv info fait le point sur ce que l'on sait de cette fusillade.

Le bilan est d'au moins treize morts

Un premier bilan, donné sur Twitter par le chargé des relations publiques de l'US Navy, faisait état de quatre morts. Mais le bilan s'est nettement alourdi dans la journée. Le maire de la ville, Vincent Gray, a annoncé qu'il y avait "au moins 13" personnes tuées dans la fusillade.

L'une des victimes est l'un des tireurs. Le suspect décédé, Aaron Alexis, a été réserviste de la marine américaine de mai 2007 à janvier 2011. Il est ensuite devenu informaticien pour un sous-traitant de Hewlett-Packard chargé de mettre à jour l'intranet de l'US Navy et des Marines. 

Un seul tireur impliqué

Après avoir recherché un second suspect, les autorités américaines ont indiqué lundi qu'il n'y avait eu qu'un seul tireur, Aaron Alexis. "Nous n'avons aucune preuve ni d'indication à ce jour, qu'il y ait eu un autre tireur, même si nous n'avons pas complètement exclu" cette hypothèse, a déclaré le maire de Washington, Vincent Gray.

"Nous sommes sûrs maintenant qu'il y avait une seule et unique personne responsable de la perte de vies dans l'immeuble", a renchéri la cheffe de la police de la capitale américaine, Cathy Lanier. Ses motivations restent inconnues et "il n'y a aucune raison de penser à ce stade" qu'il s'agisse d'un acte terroriste, a affirmé de son côté le maire de Washington Vincent Gray, sans toutefois écarter d'office cette piste.

L'aéroport temporairement fermé

Le site de Navy Yard, à Washington, abrite le quartier général du commandant des systèmes navals de la marine américaine. Un site où sont notamment conçus des navires et des sous-marins militaires. 

Le trafic aérien a été temporairement interrompu à l'aéroport Ronald-Reagan, situé au sud de Washington, avant de reprendre. Selon le Washington Post (en anglais), dans dix écoles du quartier, la police empêche toute entrée et sortie, par mesure de précaution.