Des GI enterrés en fosse commune par l'armée américaine

Le "Washington Post" révèle que les restes humains de 274 militaires américains ont été enterrés de cette manière. Le quotidien indique aussi que 1 762 restes humains y ont aussi été inhumés. 

Des militaires américains transportent le corps d\'un soldat, sur la base de Dover, dans l\'état du Delaware, le 5 décembre 2011. 
Des militaires américains transportent le corps d'un soldat, sur la base de Dover, dans l'état du Delaware, le 5 décembre 2011.  (PAUL J. RICHARDS / AFP)

Les restes humains d'au moins 274 militaires américains ont été enterrés dans une fosse commune en Virginie, dans l'est des Etats-Unis, a rapporté jeudi 8 décembre le Washington Post, citant des sources militaires.

Les familles, qui avaient autorisé l'armée à disposer des corps de leurs proches "dans la dignité", n'ont pas été averties de ces pratiques. Ces dernières se sont poursuivies jusqu'en 2008, avance le quotidien américain. 

Des méthodes cachées au Pentagone 

Selon l'armée de l'air, un total de 1 762 restes humains en trop mauvais état pour donner lieu à des tests ADN ont également été inhumés dans cette fosse commune.

Ces enterrements avaient été cachés à des responsables du Pentagone lors d'une mission d'évaluation menée en 2008 sur les pratiques de crémation à la base aérienne de Dover.  

Cette base du Delaware, dans l'est du pays, constitue le principal point d'entrée sur le sol américain des dépouilles de militaires décédés à l'étranger. Depuis 2001, plus de 6 300 corps de soldats américains, essentiellement morts en Irak ou en Afghanistan, y ont transité. La morgue de la base a été pointée du doigt, début novembre, lorsque l'armée américaine a reconnu avoir égaré ou mélangé des restes humains provenant de soldats morts au combat.