Des coyotes se promènent en liberté au cœur de New York

Au moins cinq spécimens ont été aperçus depuis le début de l'année dans le centre de la ville. Et trois au cours du seul mois de mars.

Un coyote dans le parc national du mont Hood, dans l\'Oregon (nord-ouest des Etats-Unis).
Un coyote dans le parc national du mont Hood, dans l'Oregon (nord-ouest des Etats-Unis). (MICHAEL DURHAM / MINDEN PICTURES / AFP)

On ne les attendait pas au pied des buildings. Si New York est la porte d'entrée de l'Amérique, un nouvel habitant commence à y prendre ses aises : le coyote. Sur le toit d'un bar, dans un parc ou devant une maison, il pointe désormais son museau au cœur de la mégapole.

Au moins cinq coyotes, des canidés plus petits que les loups, ont été aperçus depuis le début de l'année dans le centre de New York, dont trois au cours du seul mois de mars. Un habitant du Queens a posté lundi 27 avril sur Twitter des photos d'un coyote se reposant sous un arbuste juste devant sa maison. Avec pour légende : "Coyote prenant le frais devant ma maison."

Pris en chasse par la police, l'animal a finalement été acculé, mardi, puis endormi. "Le coyote est actuellement logé au Centre de soins et de contrôle pour les animaux", a indiqué la police, qui a tweeté la photo de l'animal, visiblement assommé par la drogue employée par les vétérinaires. 

Le mois dernier, d'autres représentants de ces animaux, plus souvent associés aux prairies et aux déserts du Midwest et du sud-ouest des Etats-Unis, ont été vus sur le toit d'un bar de Long Island City (sur la berge de l'East River, face à Manhattan) et ailleurs dans le Queens. Parvenant à s'échapper à chaque fois.

Le département des parcs de New York a précisé que le coyote était assez fréquent à travers l'Etat de New York, y compris dans les zones urbaines, et a appelé les habitants à ne pas paniquer car "la plupart des coyotes ne sont pas dangereux pour les humains".