Colombie : l'hélicoptère du président Ivan Duque a été la cible de tirs, affirme le chef de l'Etat

L'hélicoptère à bord duquel voyageait le président colombien Ivan Duque a été la cible de tirs vendredi, près de la frontière vénézuélienne. Personne n'a été blessé dans l'attaque.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président colombien, Ivan Duque, entouré de gardes du corps près de l'hélicoptère présidentiel sur le tarmac de l'aéroport international Camilo Daza, en Colombie, le 25 juin 2021.  (SCHNEYDER MENDOZA / AFP)

"Un lâche attentat." L'hélicoptère à bord duquel voyageait le président colombien Ivan Duque a été la cible de tirs vendredi 25 juin, près de la frontière vénézuélienne, a annoncé le chef de l'Etat. "On voit des impacts de balle sur l'aéronef présidentiel", a affirmé le président colombien dans un communiqué officiel, ajoutant que son service de sécurité et la solidité de l'hélicoptère avaient réussi à empêcher que "quelque chose de mortel" ne se passe.

Ivan Duque se trouvait à bord de l'hélicoptère, notamment avec les ministres de la Défense et de l'Intérieur. Personne n'a été blessé dans l'attaque.

Vague de violence

L'attaque s'est produite dans le département Norte de Santander, une région du nord-est de la Colombie ravagée par la violence entre groupes armés et par le trafic de drogue. Le gouverneur du Norte de Santander était lui aussi à bord de l'hélicoptère.

Des images diffusées par la présidence ont montré plusieurs impacts de balle sur la queue et le rotor principal de l'appareil. "On ne nous intimide pas avec la violence ni avec des actes de terrorisme. Notre Etat est fort, et la Colombie est assez forte pour affronter ce genre de menace", a ajouté le président conservateur.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2018, la Colombie est confrontée à sa pire vague de violence depuis le désarmement des Farc, essentiellement liée aux rivalités pour le contrôle du trafic de drogue et de l'extraction minière illégale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.