Cet article date de plus de neuf ans.

Colombie. Au moins 20 guérilleros des Farc tués dans un bombardement

Cette attaque survient alors que le gouvernement colombien et les Farc doivent reprendre, mercredi à Cuba, des négociations de paix.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Ce bombardement intervient alors que les négociations de paix doivent reprendre mercredi à La Havane (Cuba). (ADALBERTO ROQUE / AFP)

AMERIQUES – Malgré les négociations en cours, les combats entre l'armée colombienne et la guérilla des Farc se poursuivent en Colombie. Au moins vingt guérilleros ont été tués lors d'un bombardement dans le sud-ouest de la Colombie, a annoncé dimanche 2 décembre un haut-responsable militaire. Le bombardement visait un camp des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) situé à Los Arrayanes, une localité rurale de la province de Nariño, à la frontière de l'Equateur.

"En raison de la puissance de l'attaque sur Los Arrayanes, on estime qu'il y a au moins vingt guérilleros" tués, a précisé ce responsable militaire, indiquant que l'offensive militaire s'était déroulée samedi à l'aube. Plusieurs bombardements ont été menés dans la municipalité de Ricaurte, dont dépend Los Arrayenes, et "pour l'instant six cadavres ont été retrouvés", a indiqué le responsable militaire.

Cette attaque de l'armée survient alors que le gouvernement colombien et les Farc doivent reprendre, mercredi à Cuba, des négociations de paix pour tenter de mettre fin à un conflit armé de près d'un demi-siècle. Fondée en 1964, la principale guérilla colombienne compte encore, selon les autorités, quelque 9 200 combattants, essentiellement repliés dans les régions montagneuses et forestières.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.