Ciudad Juárez (Mexique), la ville où vit la mort

Elu en 2006, le président mexicain Felipe Calderón militarise le conflit contre les narcotrafiquants. 6500 soldats sont déployés sur le territoire. Les narcos réagissent dans un premier temps, en assassinant de nombreux policiers de façon spectaculaire.

Les différents cartels commencent à se disputer le pouvoir pour contrôler le territoire. Leurs affrontements ont fait près de 50 000 morts depuis 2006. 13 000 victimes sont recensées en 2011.

Depuis 2008, les deux cartels les plus puissants, Sinaloa et celui de Juarez du nom de la ville qu’il contrôle, Ciudad Juárez, capitale du Chihuahua au nord du Mexique et ville frontalière avec les Etats-Unis, se livrent une guerre sans merci. La population en subit les terribles conséquences.

A Ciudad Juárez, ce sont plus de 1200 personnes qui ont trouvé la mort. La ville est considérée comme l’une des villes où le taux de mortalité lié au crime est l’un des plus élevés au monde. Sa jeunesse meurtrie paye un lourd tribut. C’est une génération que l’on sacrifie, sa jeunesse qu’on assassine.

121
REUTERS/Henry Romero
221
© FBI
321
AFP DIEGO AGUILAR CAUDILLO/dpa
421
AFP PHOTO/Ronaldo Schemidt
521
REUTERS/Alejandro Bringas
621
REUTERS/STRINGER Mexico
721
REUTERS/STRINGER Mexico
821
REUTERS/Stringer .
921
REUTERS/STRINGER Mexico
1021
REUTERS/STRINGER Mexico
1121
REUTERS/Tomas Bravo
1221
REUTERS/Jose Luis Gonzalez
1321
AFP PHOTO/Jesus Alcazar
1421
REUTERS/Gael Gonzalez
1521
REUTERS/Tomas Bravo
1621
REUTERS/Gael Gonzalez
1721
REUTERS/Daniel Aguilar
1821
REUTERS/Jorge Dan Lopez
1921
REUTERS/Jose Luis Gonzalez
2021
REUTERS/Mica Rosenberg/Files
2121
© Ubisoft