VIDEO. Chili : un séisme de magnitude 8,2 fait cinq morts, l'état de catastrophe naturelle est déclaré

Un fort séisme a fait cinq morts et entraîné des alertes au tsunami au Chili, au Pérou, au Honduras, en Equateur et jusqu'à Hawaï.

Voir la vidéo
(JULIEN CHOLIN - FRANCE 2)

Un tremblement de terre a fait au moins cinq morts au Chili. La présidente, Michelle Bachelet, a déclaré, mardi 1er avril, dans la soirée, l'état de catastrophe naturelle dans les régions d'Arica et Tarapaca, près de la frontière péruvienne, les plus affectées par le séisme de magnitude 8,2 qui a frappé le nord du pays.

"J'annonce avec tristesse la mort de cinq personnes, quatre hommes et une femme, à Iquique et Alto Hospicio, victimes de crise cardiaque ou écrasées sous les décombres", a déclaré le ministre de l'Intérieur chilien.

Des populations évacuées

Le séisme s'est produit à 20h46 locales, au large d'Iquique, la ville la plus proche de l'épicentre du séisme, à une profondeur de 46,4 km dans l'océan Pacifique, selon le Centre sismologique national de l'université du Chili. Dans la foulée, le Service national chilien des situations d'urgence a ordonné l'évacuation des côtes du nord du pays, tandis que les gouvernements équatorien, hondurien et péruvien émettaient une alerte en raison du risque de tsunami. Hawaï a pris la même mesure.

"Tous les lampadaires ont éclaté dans les rues, les gens pris de panique sont sortis en courant. Il y a eu plusieurs répliques par la suite", a indiqué Verónica Castillo, une habitante d'Arica. Près de 300 détenues se sont enfuies de la prison d'Iquique, où des effectifs des forces armées ont été déployés "comme mesure préventive" pour aider la police à reprendre les détenues. Un avion transportant 100 membres des forces spéciales est également attendu à Iquique pour éviter de possibles pillages. 

Ceinture de feu du Pacifique

Le séisme a endommagé la tour de contrôle de l'aéroport de la ville, et tous les vols dans les trois grandes villes du nord - Antofagasta, Iquique et Arica - ont été annulés. Des coupures d'électricité frappent plusieurs régions.

Le Chili est situé sur ce que les géologues appellent la ceinture de feu du Pacifique, où l'activité sismique est particulièrement intense. Deux séismes de magnitude 7 ont notamment secoué la côte septentrionale du pays, il y a deux semaines. Le Chili avait été victime d'un important séisme de magnitude 8,8 en février 2010, suivi d'un tsunami, qui avait coûté la vie à plus de 500 personnes et détruit de nombreux bâtiments.

Vue de Iquique, au Chili, après un séisme de magnitude 8,2, le 1er avril 2014.
Vue de Iquique, au Chili, après un séisme de magnitude 8,2, le 1er avril 2014. (CRISTIAN VIVEROS / AP / SIPA)