Cet article date de plus de deux ans.

Ce que l'on sait de l'enlèvement d'un Français dans un parc national au Mexique

Frédéric Michel a été enlevé dimanche pendant une excursion dans le parc Nevado de Toluca, dans l'Etat de Mexico.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le parc national Nevado de Toluca, à l'ouest de Mexico (Mexique), où un Français a été enlevé, le 24 novembre 2019. (GOOGLE MAPS)

Il a disparu alors qu'il participait à une excursion au pied du volcan. Un Français a été enlevé au Mexique, a confirmé le parquet de Paris, lundi 25 novembre. Une enquête a été ouverte et le Quai d'Orsay affirme que tout est mis en œuvre pour qu'il soit "retrouvé le plus rapidement possible". Les ravisseurs ont demandé une rançon, a indiqué le ministre de la Sécurité mexicain, Alfonso Durazo, indiquant qu'"il y [avait] eu des contacts".

Que s'est-il passé ?

Frédéric Michel, 40 ans, installé au Mexique depuis plusieurs années avec sa compagne, a été enlevé, dimanche 24 novembre, alors qu'il participait à une excursion dans un parc national du centre du Mexique, le parc Nevado de Toluca, dans l'Etat de Mexico. L'acteur mexicain Alejandro Sandi a également été kidnappé. Ils circulaient à bord de véhicules tout-terrain, lorsqu'ils ont été interceptés par des malfaiteurs armés, selon les quotidiens mexicains Reforma et El Universal (en espagnol). Ils ont été emmenés de force à bord de leurs propres véhicules.

Esmeralda Ugalde et Vanessa Arias, deux actrices mexicaines qui participaient aussi à l'excursion, témoignent du rapt, dans une vidéo publiée sur Instagram (en espagnol). Les deux jeunes femmes, visiblement choquées, racontent que les hommes armés leur ont également volé sacs et portables. "Le matériel n'est pas important, déclare-t-elle. Nous espérons le retour d'Alejandro le plus vite possible et avons foi dans les autorités de notre pays."

Comment le Mexique gère-t-il l'affaire ?

Les autorités ont mis en place un dispositif pour quadriller la zone, qui fait partie de la municipalité de Zinacantepec, à l'ouest de Mexico, et tenter de retrouver ces deux personnes.

Selon Amnesty International, les rapts au Mexique "demeurent très répandus et les responsables de ces actes jouissent d'une impunité quasi totale". Selon l'ONG mexicaine "Alto al secuestro" ("Stop aux enlèvements"), 1 690 personnes ont été enlevées dans le pays, entre décembre 2018 et octobre 2019.

Pourquoi une enquête est-elle ouverte en France ?

Une enquête pour "enlèvement et séquestration" a été ouverte lundi 25 novembre en France, a indiqué le parquet de Paris à l'AFP, confirmant une information du Parisien. Cette enquête a été déclenchée car le parquet de Paris est compétent dès lors qu'un Français est victime d'un acte criminel à l'étranger.

Les autorités françaises sont "mobilisées pour que notre compatriote soit retrouvé le plus rapidement possible, en relation étroite avec les autorités locales", a par ailleurs déclaré une porte-parole du ministère des Affaires étrangères à Paris, ajoutant vouloir garder "la plus grande discrétion" sur ce dossier, pour des raisons "d'efficacité et de sûreté".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.