Au Texas, les étudiants d'une université veulent dénoncer le port d'armes avec… des sextoys

A la rentrée 2016, une loi autorisera le port d'armes à l'université d'Austin. Les jouets sexuels, eux, restent interdits. Face à ce paradoxe, une étudiante a eu une idée…

Capture d\'écran de l\'évènement Facebook qui propose aux étudiants de l\'université d\'Austin, au Texas, de venir en cours avec des godemichés.
Capture d'écran de l'évènement Facebook qui propose aux étudiants de l'université d'Austin, au Texas, de venir en cours avec des godemichés. (FACEBOOK)

Ils sont désormais plus de 8 000 à promettre de participer. Une ancienne étudiante de l'université d'Austin, au Texas, a créé un évènement Facebook, lundi 12 octobre, pour dénoncer une loi votée dans cet Etat américain qui autorisera à la rentrée 2016 le port d'armes dans la faculté. Pour cela, elle propose à ses camarades de venir en cours le 24 août prochain armés... de godemichés.

A l'origine de l'initiative, elle reçoit des menaces de mort

"Je me suis rendu compte que, si le port d’armes va bientôt être autorisé dans mon université, le fait de transporter un godemiché en classe est en revanche interdit dans le règlement, explique Jessica Lin à Metronews. La tentation était trop forte d’encourager tout le monde à ramener son engin à l’école."

Son appel, lancé d'abord comme une plaisanterie, a rencontré pas mal d'écho et beaucoup de succès. L'initiative a aussi valu à Jessica Lin quelques menaces de mort, comme elle l'explique à Metronews. Preuve, selon le site internet, des tensions autour de la remise en cause du port d'armes aux Etats-Unis.