Après sa lourde défaite aux primaires, le président argentin annonce une hausse du salaire minimum et des baisses d'impôts

Une aide sociale extraordinaire de 2 000 pesos (30 euros) sera également versée aux employés et une autre de 5 000 pesos (76 euros) aux fonctionnaires et aux forces de sécurité.

Le président argentin Mauricio Macri, lors d\'une conférence de presse à Buenos Aires, le 12 août 2019. 
Le président argentin Mauricio Macri, lors d'une conférence de presse à Buenos Aires, le 12 août 2019.  (JUAN MABROMATA / AFP)

Ces mesures visent à "donner un coup de pouce aux Argentins". Après sa lourde défaite aux primaires dimanche, le président argentin, Mauricio Macri, a annoncé mercredi 14 août une hausse du salaire minimum, des primes ponctuelles, des réductions d'impôts et le gel des prix de l'essence durant trois mois. 

"Ce que je vous ai demandé était très difficile, c'était comme d'escalader l'Aconcagua [un sommet argentin qui culmine à près de 7 000 m d'altitude]", a reconnu le chef de l'Etat à propos des efforts demandés aux Argentins depuis son arrivée au pouvoir. "Vous êtes éprouvés et fatigués. Arriver à la fin du mois est devenu une tâche impossible, beaucoup de familles ont dû réduire leurs dépenses", a-t-il poursuivi. 

Un aide sociale pour les employés

Parmi les nombreuses mesures annoncées, figure une hausse du salaire minimum, actuellement de 12 500 pesos (190 euros), dont le montant n'a pas été précisé. Une aide sociale extraordinaire de 2 000 pesos (30 euros) sera également versée aux employés et une autre de 5 000 pesos (76 euros) aux fonctionnaires et aux forces de sécurité.

Une réduction d'impôts sur le revenu est également mise en place pour les salariés tandis que les petites et moyennes entreprises pourront étaler sur dix ans le remboursement de leur dette auprès des impôts et le prix de l'essence sera gelé durant 90 jours.

Mauricio Macri espère ainsi combler son retard avant le scrutin présidentiel de fin octobre et calmer la grogne sociale dans ce pays englué dans la récession.