Disparition d'un journaliste britannique et d'un expert brésilien en Amazonie : des traces de sang retrouvées sur le bateau d'un suspect

Dom Philips, 57 ans, collaborateur régulier du quotidien britannique The Guardian, et Bruno Pereira, 41 ans, spécialiste reconnu des peuples indigènes, ont disparu dans la région de la vallée de Javari.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un policier brésilien réalise des prélèvements sur le bateau du suspect dans l'enquête sur la disparition d'un journaliste britannique et d'un expert des peuples indigènes brésilien, jeudi 9 juin, à Manaus, au Brésil.   (BRAZILIAN FEDERAL POLICE / AFP)

Les deux hommes sont introuvables depuis dimanche. Alors que se poursuit l'enquête sur la disparition dans une région reculée d'Amazonie d'un journaliste britannique et d'un expert brésilien, "des traces de sang ont été trouvées sur le bateau d'Amarildo da Costa de Oliveira, 41 ans, connu sous le nom de 'Pelado'", a annoncé la police fédérale du Brésil, jeudi 9 juin, dans un communiqué. Ce dernier, qualifié de "suspect", a été arêté mardi parce qu'il transportait de la drogue et des munitions d'un calibre non autorisé. 

Des témoins ont par ailleurs dit l'avoir vu passe à toute vitesse dans un bateau allant dans la même direction que celui des deux disparus, lorsqu'ils ont été vus pour la dernière fois. Dom Philips, 57 ans, collaborateur régulier du quotidien britannique The Guardian, et Bruno Pereira, 41 ans, spécialiste reconnu des peuples indigènes, ont disparu dans la région de la vallée de Javari, où ils menaient des entretiens pour un livre sur la conservation de l'environnement.

Très difficile d'accès, cette vallée située près de la frontière du Pérou connaît une escalade de la violence armée en raison de la présence de mineurs, d'orpailleurs, de braconniers et de trafiquants de drogue et où des patrouilles indigènes combattent ces "invasions" de terres, de plus en plus fréquentes sous le gouvernement du président brésilien d'extrême droite, Jair Bolsonaro.

Des manifestations à Londres et à Brasilia

Interrogé sur cette disparition en marge du Sommet des Amériques auquel il participe à Los Angeles (Etats-Unis), le président brésilien a sous-entendu que les deux hommes avaient fait preuve d'imprudence. "En général, on va dans cette région avec une escorte. Ils sont partis à l'aventure", a-t-il déclaré. "Prions Dieu qu'ils soient toujours en vie" mais "à chaque jour qui passe ces chances diminuent".

Cette disparition a déclenché la mobilisation de personnalités et de groupes de défense de l'environnement et des droits humains et des manifestations ont été organisées jeudi à Londres et à Brasilia. La famille du journaliste a appelé jeudi les autorités britanniques et brésiliennes à intensifier leurs efforts pour localiser les deux hommes, qu'elle a toujours "espoir" de retrouver.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amazonie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.