Amazonie : la forêt ravagée au Brésil et en Bolivie

Les chefs d'État et de gouvernement du G7 se sont mis d'accord dimanche 25 août pour proposer une aide d'urgence aux pays touchés par les incendies en Amazonie. Les feux sont toujours hors de contrôle. Le Brésil a fait appel à l'armée.  

France 3

Jour après jour, son manteau vert est de plus en plus grignoté par les flammes, jusque dans les eaux humides de l'Amazonie. Dans la région du nord-est du Brésil, de la fumée s'échappe encore de la canopée. C'est signe qu'au sol, le feu couve encore. Face à l'ampleur des dégâts, le Brésil a réagi. Depuis samedi 24 août, 43 000 militaires ont été déployés, appuyés par six avions bombardiers.

Aide internationale acceptée

La bataille contre les incendies se joue aussi dans les airs. Avec un Boeing Supertanker, la Bolivie espère venir à bout des deux principaux foyers d'incendie. "On est venu en tant que volontaire pour essayer d'arrêter les flammes, mais elles progressent de plus en plus vite", explique Armando Pinto, un pompier volontaire. À l'aide de simples pelles ou de bouteilles d'eau, des habitants prêtent main forte. Près d'un million d'hectares est parti en fumée sur le sol bolivien. Evo Morales vient d'accepter l'aide internationale, tout comme le Brésil.

Le JT
Les autres sujets du JT
Amazonie, les incendies
Amazonie, les incendies (France 3)