Cet article date de plus de sept ans.

A New York, un sénateur veut sauver Wilbur, le cochon thérapeute

Wilbur est un animal de service devenu indésirable à New York, car considéré comme un animal sauvage. Un sénateur veut faire changer la loi pour que sa propriétaire puisse le garder.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran du reportage sur le cochon de thérapie Wilbur à New York (Etats-Unis), le 1er juillet 2014. (CBS NEWS NEW YORK)

C'est la star de son quartier et les enfants l'adorent. Wilbur vit dans le Queens, à New York (Etats-Unis). Ce petit cochon est un animal de "service" ou de "thérapie". Sa propriétaire, une ancienne militaire, est atteinte d'une méningite. Wilbur lui apporte un soutien émotionnel, révèle CBS New York (en anglais)Sauf que la justice réclame une amende de 500 dollars à sa propriétaire pour possession illégale d'un animal sauvage. Pourtant, Wilbur possède un badge certifié "cochon de thérapie".

"C'est le cochon à sa maman, il aime l'affection", assure la propriétaire. Le sénateur démocrate Tony Avella a décidé de voler au secours de Wilbur. Il souhaite faire changer la loi pour autoriser les cochons de service, explique la chaîne de télévision. "C'est un animal propre, il est bien élevé, pourquoi ne pas l'avoir ?" interroge le sénateur.

Pour faire évoluer la loi, Wilbur va entreprendre une tournée dans des écoles élémentaires, des hôpitaux et des crèches, afin de prouver son utilité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.