VIDEO. Bac 2018 : en Algérie, les autorités coupent Internet… pour empêcher la fraude

Couper Internet pour éviter la triche pendant le baccalauréat ? Voici la mesure adoptée par le gouvernement en Algérie.

Voir la vidéo
BRUT

Fraudes à répétition

Pour éviter la triche pendant les épreuves du baccalauréat, les autorités algériennes appliquent une méthode radicale : couper Internet dans tout le pays. Le réseau a ainsi été interrompu pendant une heure au début de chaque épreuve, comme l’a déclaré la ministre des Télécommunications Houda-Imane Faraoun à la radio algérienne.

Elle a reconnu que cela n’était "pas pratique".  En effet, cette coupure a semé la pagaille dans plusieurs infrastructures comme dans l’aéroport d’Alger. Cela aurait été provoqué par un blocage du système d’enregistrement des passagers dû aux coupures répétées de l’accès à Internet. Mais, selon la ministre, "nos enfants méritent qu’on soit un peu dérangés pour eux".

Des mesures drastiques

En 2016, les sujets du bac avaient massivement fuité sur les réseaux sociaux. Pour la ministre de l’Éducation nationale Nouria Baenghabrit, cela fut un "traumatisme". Conséquence ? L’année dernière, les autorités ont tenté de couper les accès aux réseaux sociaux… sans succès.

Ainsi, cette année, le gouvernement a opté pour un panel de mesures pour éviter les tricheries : vidéosurveillance, détecteurs de métaux et brouilleurs. Vous trouvez les méthodes excessives ? "Il ne faut pas oublier que dans d’autres pays, ils vont jusqu’à l’utilisation de drones, comme en Thaïlande", rappelle la ministre ministre de l’Éducation nationale.

VIDEO. Bac 2018 : en Algérie, les autorités coupent Internet… pour empêcher la fraude
VIDEO. Bac 2018 : en Algérie, les autorités coupent Internet… pour empêcher la fraude (BRUT)