DIRECT. Marche silencieuse dans le village d'Hervé Gourdel

La décapitation du guide de montagne par un groupe islamiste algérien suscite de vives réactions en France.

Une photo d\'Hervé Gourdel a été affichée sur la mairie de Saint-Martin-Vésubie, en l\'honneur du guide de montagne assassiné en Kabylie par un groupe jihadiste.
Une photo d'Hervé Gourdel a été affichée sur la mairie de Saint-Martin-Vésubie, en l'honneur du guide de montagne assassiné en Kabylie par un groupe jihadiste. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les drapeaux français seront en berne ce week-end après l'assassinat d'Hervé Gourdel, qui avait été enlevé le 21 septembre en Kabylie. Les hommages à ce guide de montagne, randonneur et père de deux enfants, se multiplient, notamment dans la région de Nice où il vivait. Le président de la République, François Hollande, a vivement condamné mercredi 24 septembre à New York la décapitation de l'otage français par le groupe jihadiste algérien Jund Al-Khilafa ("les soldats du califat").

Francetv info fait le point sur les dernières informations.

"Dignité et retenue". La famille d'Hervé Gourdel a demandé dans un communiqué jeudi que les rassemblements fassent preuve de "dignité et retenue". Une marche silencieuse est notamment organisée à Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), village d'origine d'Hervé Gourdel.

 Vigipirate renforcé. Les mesures de prévention contre les risques terroristes "vont être renforcées dans les lieux publics et dans les transports", a annoncé l'Elysée jeudi à l'issue d'un conseil de défense, réuni après l'exécution d'un otage français en Algérie.

 Drapeaux en berne ce week-end. Le président François Hollande a annoncé jeudi en Conseil des ministres que les drapeaux seraient mis en berne en France "vendredi, samedi et dimanche", a indique le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.

 

 

 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #OTAGE

22h20 : "Si je ne m'étais pas évadé, j'y serais passé, comme Hervé"

 Francis Collomb, ancien otage au Nigeria, réagit après la mort d'Hervé Gourdel, assassiné hier par des jihadistes. "Le terme barbarie n'est pas assez fort", lâche-t-il.

21h37 :  En Algérie, l'émotion de la population est considérable après la mort d'Hervé Gourdel. De son côté l'armée continue les recherches pour retrouver les assassins.
(CLAUDE SEMPERE et NOUR OUANDJLI - FRANCE 2)

20h49 : Je suis Républicain. Je suis Chrétien. Demain, je serai présent aux cotés de nos amis musulmans devant la Grande Mosquée de Paris.

20h49 :  Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur, a invité "les musulmans et leurs amis" à se rassembler demain devant la Grande mosquée de Paris pour dénoncer les "terroristes qui (...) pervertissent l'islam et ses valeurs." Dans les commentaires, @Patrick indique qu'il sera présent. 

19h58 :  Une marche silencieuse des proches d'Hervé Gourdel et des élus a été organisée à Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), au lendemain de l'assassinat l'otage français par un groupe jihadiste.

(FRANCE 2 et FRANCE 3)

18h55 :  Non, le plan vigipirate dit "alerte attentat" n'est pas encore enclenché. En revanche, le gouvernement a pris une série de mesures pour renforcer la sécurité du territoire ainsi que celle des Français se trouvant à l'étranger. Mon collègue Yann Thompson fait le point sur ces annonces.
(MICHEL EULER/AP)

18h55 :  Bonjour, savez-vous si les annonces du conseil de défense nous amènent vers le plan vigipirate attentat ?

18h48 :  Une marche silencieuse se déroule à Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes) en l'hommage d'Hervé Gourdel, décapité hier par un groupe lié à l'Etat islamique. Une journaliste du Monde est sur place. 

17h23 :  Le groupe algérien Jund Al-Khilafa a annoncé, hier, avoir assassiné Hervé Gourdel en publiant une vidéo de sa décapitation. Mais avant d'officialiser la mort de l'otage français, le gouvernement a passé au crible ces images. Comment les vidéos d'exécution sont-elles authentifiées par les autorités ? Explications de notre journaliste Louis San.


(EYEPRESS NEWS / AFP)

17h10 :  En hommage à Hervé Gourdel, les drapeaux seront en berne dans les mairies "vendredi, samedi et dimanche". Certaines mairies ont pris les devants : voici les frontons de Marseille, Nantes, Bordeaux, Poitiers, Reims et Besançon. 


FRANCE 3

17h03 :  "Cher président Hollande, nous sommes avec vous et le peuple français pour partager votre deuil, lutter contre le terrorisme et défendre la liberté." C'est par ces mots, lors du Conseil de sécurité de l'ONU, que le président américain Barack Obama a exprimé son soutien à la France après l'exécution de l'otage français en Algérie.

FRANCE 2

15h44 : "Nous savons que, dans de nombreuses villes de France, des rassemblements auront lieu. Nous, la famille et les proches d'Hervé, voulons que ces manifestations se déroulent dans la dignité et la retenue." Dans un communiqué, la famille de l'otage français exécuté affirme qu'elle ne tolérera pas "les paroles haineuses, provocatrices et politiques, qu'elles viennent de n'importe quel bord".

15h18 :   @Julien : En effet, après l'exécution d'Hervé Gourdel, la communauté musulmane s'efforce de contrer la propagande islamiste des jihadistes. A Marseille, un lycéen appelle par exemple à se mobiliser contre la haine et les violences commises par l'Etat islamique, indique France 3 Provence-Alpes. Vous pouvez d'ailleurs revoir sur francetv info le sujet du 20 heures de France 2, diffusé hier soir, à propos de la campagne #Notinmyname au Royaume-Uni.


(LOIC DE LA MORNAIS et THOMAS DONZEL - FRANCE 2 LONDRES)

15h18 :  Je trouve que les réactions sur les réseaux sociaux (#pasenmonnom par exemple), outre l'appel de M. Boubakeur, sont particulièrement importants et rassurants. Ils évitent un amalgame si facile, et doivent servir d'exemple ! Relayez-les s'il vous plaît ; ils renforcent l'union nationale ! 

14h15 : "La France toute entière est en deuil après l’exécution barbare de notre compatriote Hervé Gourdel. Ce crime ne saurait rester impuni."
 Dans son communiqué, publié après le conseil de défense de ce matin, l'Elysée précise que "dans ces circonstances tragiques, l’unité nationale est un impératif. A des individus et à des groupes qui cherchent à nous affaiblir en nous divisant, nous devons opposer la force de notre cohésion et la réaffirmation de nos valeurs".

14h12 : "Les mesures de prévention contre les risques terroristes mises en œuvre sur le territoire national vont être renforcées dans les lieux publics et dans les transports." A la sortie du conseil de défense, réuni ce matin à Paris, l'Elysée déclare dans un communiqué que la France va poursuivre ses actions contre l'Etat islamique en dépit des menaces proférées contre le pays.

13h45 :  Si la France entière est frappée par la mort d'Hervé Gourdel, la communauté musulmane redoute par-dessus tout les amalgames. Depuis hier soir, les musulmans de France condamnent avec la plus grande fermeté l'assassinat de l'otage par un groupe jihadiste en Algérie.



C. COLNET, C. CORMERY - FRANCE 2

12h45 :  Après la décapitation de l'otage français Hervé Gourdel par un groupe jihadiste algérien, François Hollande a réaffirmé sa détermination à poursuivre les frappes contre l'Etat islamique en Irak. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, assure même que la question de frappes aériennes en Syrie est désormais posée. La France doit-elle intensifier sa lutte contre le terrorisme ? C'est la question du "Grand Soir 3", vous pouvez y répondre ici.

12h38 :  Les drapeaux seront en berne "vendredi, samedi et dimanche", annonce le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

11h36 :  "La France n'a pas peur parce qu'elle ne doit pas avoir peur". Sur Europe 1, ce matin, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'est voulu rassurant. 

Interrogé sur l'exécution d'Hervé Gourdel, il a souligné que "la peur est le sentiment que les terroristes veulent instiller. La France est armée pour faire face à ces crimes abominables. Elle les combattra et ira jusqu'au bout de ce combat, à l'intérieur comme à l'extérieur."




(EUROPE 1)

11h33 : trés bonne initiative Monsieur Boubakeur !!! j espère que vous aurez du monde

11h33 : cette réaction du CFCM est une belle réponse à la barbarie islamiste

11h29 :  Dans un communiqué, le président du CFCM, Dalil Boubakeur, appelle à "un moment de recueillement et de solidarité devant la Mosquée de Paris", vendredi, "afin de dénoncer l'horreur barbare et sanguinaire des terroristes qui, au nom d'une idéologie mortifère, pervertissent l'islam et ses valeurs. Une idéologie contre laquelle s'élève avec force toute la communauté musulmane".

11h22 :  Au lendemain de la décapitation de l'otage français en Algérie, le président du Conseil français du culte musulman, Dalil Boubakeur, appelle "les musulmans de France et leurs amis" à se rassembler demain à Paris.

10h55 :  Sur le fronton de la mairie de Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), où Hervé Gourdel exerçait son métier de guide de haute montagne, le drapeau est en berne ce matin. 


(MAXPPP)

10h43 :  Une marche silencieuse en hommage à Hervé Gourdel, l'otage français exécuté en Algérie hier, aura lieu samedi matin à Nice, selon nos confrères de France 2.

10h04 : "La France ne cédera pas face à la terreur."

 "Nous avons tous en tête, dans le cœur et dans les esprits, Hervé Gourdel, lâchement assassiné hier." En marge d'une cérémonie dédiée aux harkis, ce matin, le Premier ministre rend à nouveau hommage à Hervé Gourdel, l'otage français exécuté hier en Algérie.

09h42 :  A l'avenir, la France pourrait être amenée à frapper l'Etat islamique en Syrie. Invité de RTL, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a expliqué que "c'est une question qui est posée". Jusqu'à présent, la France s'est contentée de frapper les positions de l'EI en Irak.



(RTL)

09h04 :  Alger continue à se mobiliser pour retrouver les assassins d'Hervé Gourdel, a assuré le président français hier soir. François Hollande a dit être "entré en contact avec le Premier ministre algérien [Abdelmalek Sellal], qui [lui] a confirmé qu'il continuerait à mobiliser toutes les forces possibles pour retrouver les assassins afin qu'ils soient châtiés, et pour retrouver le corps de Hervé Gourdel".




(FRANCE 2)

08h49 : "La France ne doit pas avoir peur."

 Sur Europe 1, le ministre de l'Intérieur estime que "si la peur s'installe" en France après la décapitation d'Hervé Gourdel en Algérie, cela signerait "une victoire des terroristes".

08h30 :  Selon Europe 1, Nicolas Sarkozy a appelé dès hier la famille d'Hervé Gourdel, l'otage français décapité en Algérie, "pour lui témoigner sa sympathie". Sur Twitter, plusieurs députés PS, comme Yann Galut et Christophe Castaner, dénoncent une "récupération indigne"

08h08 :  Au petit matin, à Saint-Martin-Vésubie (Alpes-maritimes), les habitants sont accablés. La veille, les preneurs d'otages ont publié une vidéo montrant la décapitation de l'enfant du pays, Hervé Gourdel.


(M. MORIN, R. CHAPELARD - FRANCE 2)

07h46 : "C'est une infamie. C'est une infamie parce que ceux qui ont fait ça, (...) pour eux, la vie n'a absolument aucune valeur."

 Sur France Info, Laurent Fabius dénonce l'"épouvantable" exécution de l'otage français Hervé Gourdel, hier, en Algérie. "Ils veulent nous terroriser, et donc la réaction qu'il faut avoir est exactement l'inverse", ajoute le chef de la diplomatie française, appelant à "tout faire pour les retrouver et les châtier".

06h57 :  Le quotidien régional Nice-Matin consacre lui aussi intégralement sa une à Hervé Gourdel, guide de haute-montagne qui vivait à Nice.

06h53 :  6h50 ! Si vous ne nous rejoignez que maintenant, bienvenue et bon réveil à tous. Comme d'habitude, on se penche sur la une de vos journaux. Et sans surprise, la plupart des quotidiens consacrent ce matin leur une à Hervé Gourdel, l'otage français exécuté en Algérie. C'est le cas de Libération, qui titre : "Décapité parce que français"

06h42 :  Dans un tweet en français, et adressé au ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, adresse ses condoléances au peuple français, après la décapitation de l'otage Hervé Gourdel, hier en Algérie. 

06h12 :  Une réunion de crise du gouvernement doit se tenir aujourd'hui à l'Elysée, au lendemain de la décapitation de l'otage français Hervé Gourdel en Algérie. La France "vit une épreuve" mais "ne cède jamais au chantage", a d'ores et déjà prévenu François Hollande, hier soir, devant l'Assemblée générale de l'ONU.