Cet article date de plus de six ans.

AirAsia : les deux boîtes noires entre les mains des enquêteurs

L'enregistreur phonique a été retrouvé cette nuit, et "remonté du fond de la mer", 24 heures après l'enregistreur des paramètres de vol. L'analyse de leurs paramètres pourrait prendre jusqu'à un mois.
Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (L'enregistreur des données de vol (ici sur la photo) a été repêché lundi, quelques heures avant l'enregistreur phonique © REUTERS/Darren Whiteside)

Il va encore falloir attendre un peu, pour savoir ce qui s'est précisément passé le 28 décembre dernier, lorsque le vol QZ8501 d'AirAsia s'est abîmé en mer de Java : les deux boîtes noires sont désormais entre les mains des enquêteurs, mais leur examen prendra du temps - jusqu'à un mois.

L'enregistreur phonique, ou CVR (Cockpit Voice Recorder), "a été retrouvé et remonté du fond de la mer" dans la nuit, selon un responsable des recherches. Ce caisson rectangulaire orange renferme les conversations entre les pilotes et les contrôleurs aériens. Quelques heures plus tôt, c'est l'enregistreur des données de vol, ou FDR (Flight Data Recorder), qui avait été retrouvé, sous les débris d'une aile.

La météo en cause ?

Sans attendre l'examen des boîtes noires, l'Agence météorologique indonésienne a indiqué, dans un rapport préliminaire, que la météo avait été le "facteur déclenchant" de l'accident. Du givre pourrait avoir provoqué la chute de l'avion, confronté à des températures de -80 à -85 degrés. L'hypothèse a aussitôt été battue en brèche par des experts, qui ont estimé que les informations disponibles pour l'instant étaient bien insuffisantes... 

Ce qui semble à peu près aquis, c'est que l'avion se soit disloqué en percutant la surface de la mer. "La cabine était pressurisée et avant que la pression ait pu être ajustée, il est tombé - et boum. Cette explosion a été entendue" par des témoins, a expliqué un responsable de l'Agence de recherches et de secours.

Pour l'instant, seuls 48 corps, sur les 162 personnes à bord, ont été repêchés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.