EN IMAGES. "Je suis le Hitler de notre époque" : Robert Mugabe en sept formules choc

En 37 ans au pouvoir au Zimbabwe, Robert Mugabe a fréquemment surpris et choqué, par ses déclarations fracassantes et souvent provocantes.

Il rend finalement les armes. Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a remis sa démission, mardi 21 novembre, après 37 ans passés au pouvoir. Un règne sans partage, durant lequel il a multiplié les formules choc, souvent provocatrices, qui ont autant déclenché l'indignation de ses détracteurs que les applaudissements de ses partisans.

Celui qui s'est tantôt comparé à un "Hitler de notre époque" et tantôt vanté d'avoir "battu le Christ" a souvent attaqué les dirigeants occidentaux, en particulier les chefs d'Etats britanniques, mais aussi "l'homme blanc", en général, pour sa responsabilité dans la colonisation. Mais le président Mugabe a aussi régulièrement choqué par ses propos homophobes et antisémites.

1|7
En 2003, lors des funérailles d'un de ses ministres, Robert Mugabe s'adresse à ceux qui dénoncent ses méthodes dictatoriales. AFP
2|7
Lors d'un congrès de son parti, la Zanu-PF, à Harare, en décembre 2000. ODD ANDERSON / AFP
3|7
Au journal sud-africain "The Sunday Independent", en 2013. REUTERS
4|7
En décembre 2008, à ceux qui appellent à sa démission. AFP
5|7
A l'ONU, en septembre 2017, Robert Mugabe compare Donald Trump, qui a menacé de détruire la Corée du Nord, au "géant biblique Goliath". SIPA
6|7
En 2014, Robert Mugabe menace d'expulsion les diplomates occidentaux qui plaident en faveur des droits des homosexuels, persécutés au Zimbabwe. SIPA
7|7
Dans une interview, à la veille de ses 88 ans, en 2012. SIPA