VIDEO. "Soit tu agis, tu voles… Soit tu meurs" : au cœur d’un gang de Johannesburg

Le magazine "Investigatiôns", diffusé mercredi à 20h40 sur France Ô, plonge dans une des villes les plus violentes au monde.

France Ô/Francetv info

Avec une vingtaine de meurtres en moyenne par jour, Johannesburg, la plus grande ville d’Afrique du Sud, vit au rythme des règlements de comptes entre bandes rivales qui règnent sur les bidonvilles. Le magazine "Investigatiôns" diffuse, mercredi 3 décembre à 20h45 sur France Ô, un documentaire (interdit aux moins de 12 ans) réalisé par Grégoire Deniau, Guillaume Martin et Stéphane Dubun, au cœur de l’une des villes les plus violentes au monde.

Les Die Hard Boys font régner la terreur

Dans le nord de Johannesburg, Diepsloot est le township le plus dangereux de la ville. On y dénombre seize meurtres par mois. Ses 200 000 habitants y vivent au milieu des déchets de toutes sortes. Et les gangs y font la loi.

C’est le cas des Die Hard Boys, le gang le plus redouté du bidonville. Ils ne survivent qu’ensemble, armes à la main, et braquent tout ce qui peut rapporter de l’argent pour se payer l'héroïne qu'ils fument en permanence. "C'est comme dans la jungle ici. Soit tu agis, tu voles... Soit tu meurs, lance l'un des membres du gang. Ce monde est sans pitié, soit tu es bouffé, soit c'est toi qui bouffes." Les journalistes ont suivi dans leur quartier général ces jeunes âgés d’à peine 18 ans, dont l’un sort tout juste de prison et un autre est recherché pour meurtre.

 

Capture d\'écran du documentaire réalisé par Grégoire Deniau, Guillaume Martin et Stéphane Dubun,  \"Villes violentes : Johannesburg\" diffusé sur FranceÔ, mercredi 3 décembre 2014.
Capture d'écran du documentaire réalisé par Grégoire Deniau, Guillaume Martin et Stéphane Dubun,  "Villes violentes : Johannesburg" diffusé sur FranceÔ, mercredi 3 décembre 2014. (FRANCE Ô)